DES BOITES NOIRES DANS LES VOITURES NEUVES
Depuis le 6 juillet dernier, toutes les voitures produites dans l'Union européenne doivent être équipées d'une « boîte noire » ainsi que d'autres équipements de sécurité.
18 juillet, 2022 par
DES BOITES NOIRES DANS LES VOITURES NEUVES
LES ECHOS ETUDES


Généralisées dans les avions, les boîtes noires font leur apparition dans les voitures. Depuis le 6 juillet dernier, conformément au règlement n° 2019/2144 de l’Union européenne, tous les constructeurs automobiles présents dans l’Union européenne ont ainsi l’obligation d’intégrer dans tous les véhicules qu’ils produisent un « enregistreur de données d’évènement ».

Cette boîte noire a pour objet d’enregistrer certaines données du véhicule afin de faciliter l’analyse des circonstances et du déroulement d’un accident. Parmi les données se trouvent la vitesse du véhicule, s’il est en phase de freinage ou d’accélération, si les passagers portent ou non la ceinture de sécurité, la présence d’un clignotant actif, le régime moteur ou encore l’inclinaison du véhicule. Seules les 30 secondes précédant le choc et les 10 secondes qui le suivent sont enregistrées.

Des données sécurisées
L’accès aux données n’est possible qu’en cas d’accident. Par ailleurs, seuls les enquêteurs, les autorités judiciaires et les institutions de recherche peuvent y accéder. Aucune donnée personnelle permettant d’identifier le conducteur ou ses passagers n’est présente dans le boîtier. Contrairement aux boîtes noires aériennes, celles qui équipent les voitures n’enregistrent pas, non plus, les conversations.

Enfin, la présence de cette boîte noire n’est pas la seule nouvelle obligation qui pèse sur les constructeurs européens. Depuis le 6 juillet 2022, ces derniers doivent ainsi produire des voitures également équipées des fonctionnalités suivantes :
- un système d’adaptation intelligente de la vitesse ;
- une interface pour permettre le montage d’un éthylomètre antidémarrage (éthylotest) ;
- un système d’alerte de somnolence et de perte d’attention du conducteur ;
- un système d’alerte avancé de distraction du conducteur ;
- des signaux d’arrêt d’urgence ;
- un système de détection en marche arrière ;
- un système précis de surveillance de la pression des pneumatiques.

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur automobile.
DES BOITES NOIRES DANS LES VOITURES NEUVES
LES ECHOS ETUDES 18 juillet, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver