Croissance de l’activité en ce début d’année
9 mai, 2016 par
Croissance de l’activité en ce début d’année
Les Echos Etudes


Le moral des chefs d'entreprise est resté stable au cours du mois d'avril.

Le climat des affaires, tel qu’il est régulièrement sondé et évalué par l’Insee, fait du surplace. Il est resté stable en avril pour le 5e mois d’affilée après avoir progressé tout au long de l’année dernière. Il se situe légèrement au-dessus de sa moyenne sur longue période. En règle générale, les experts estiment qu’un tel état d’esprit augure une croissance de l’ordre de 0,3-0,4 % pour le trimestre. Ce qui confirme les prévisions de l’Insee pour le premier et deuxième trimestre à 0,4 % du PIB. Et la révision de la prévision de croissance à la baisse par le FMI à 1,1 % pour l’année 2016, motivée par les interrogations qui pèsent sur la croissance mondiale en raison de la chute du baril de pétrole et du ralentissement de l’économie chinoise notamment.

Point positif du sondage de l’Insee, les dirigeants sont satisfaits du niveau de l’activité de leur entreprise au cours du 1er trimestre. Dans le secteur de l’automobile, le moral est particulièrement au beau fixe. Au mois de mars, sur 12 mois glissants, les ventes d’automobiles neuves enregistraient une progression de 7,5 %, ce qui représente plus de 210 000 véhicules supplémentaires. Déjà, sur l’année dernière, les ventes avaient progressé de 6,8 % à 1,91 million d’unités.

En revanche, dans le secteur du BTP, le début de l’année a encore été compliqué. Pour autant, les perspectives semblent s’y éclaircir. Pour preuve, le moral des chefs d’entreprise du BTP se redresse enfin pour atteindre un niveau qu’il n’a pas atteint depuis mai 2014. Plus précisément, ce sont à la fois les ventes de maisons neuves et les mises en chantier de l’année passée qui semblent se concrétiser, entraînant une légère hausse de l’activité des artisans du bâtiment en ce début d’année, après quatre années de baisse continue.

A l’inverse des professionnels du BTP, les dirigeants d’entreprises industrielles et de services anticipent une baisse de leur activité dans les prochains mois, tout comme dans le commerce de détail où les perspectives s’avèrent moins favorables. Mais restons positifs et raccrochons nous au célèbre adage : quand le bâtiment va…

Croissance de l’activité en ce début d’année
Les Echos Etudes 9 mai, 2016
Partager ce poste
Archiver