CORONAVIRUS : UNE HAUSSE SPECTACULAIRE DES VENTES DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION
27 mars, 2020 par
CORONAVIRUS : UNE HAUSSE SPECTACULAIRE DES VENTES DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION
BERVILY Elodie


Les Français ont réalisé 700 millions d’euros de stocks de produits alimentaires et d’hygiène pendant la semaine qui a précédé le confinement.

L’institut Nielsen vient de publier les données des ventes de biens de consommation en France de la semaine du 9 au 15 mars, période pendant laquelle Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des établissements scolaires à partir du 16 mars, et Édouard Philippe la fermeture des bars et restaurants ainsi que le passage au stade 3 de l’épidémie. Ces différentes annonces ont créé une ruée vers les magasins en prévision du prochain confinement. Ainsi, le chiffre d’affaires des différents distributeurs (grande distribution alimentaire, magasins de proximité, enseignes de discount alimentaire et drive) a bondi de 38 % sur la semaine, à 2,7 Md€ alors qu’en moyenne, il est de l’ordre de 2 Md€.

Gants de ménage, farine, pâtes et riz en tête

Les consommateurs ont ainsi dépensé 700 M€ pour leurs achats de précaution, essentiellement des produits d’hygiène et de l’alimentaire non périssable. Trois catégories ont connu des hausses spectaculaires de leurs ventes : l’hygiène-beauté, en croissance de 85 %, devant l’épicerie salée (+ 71 %) et le rayon papier (+ 69 %). Dans le détail, les gants de ménage, utilisés pour se prémunir d’une éventuelle infection au Covid-19, ont enregistré la plus forte croissance avec des ventes en hausse de 362 % par rapport à la même semaine l’année précédente. Avec une progression de 206 %, la farine arrive en deuxième position, devant les pâtes et le riz (+ 196 %). Suivent les savons, le papier toilette, la volaille et les poissons surgelés avec des hausses comprises entre 110 % et 176 %.

Dans les jours et les semaines à venir, la croissance des ventes continuera en raison de la réduction massive du nombre de repas pris à l’extérieur. Le durcissement du confinement devrait, par ailleurs, bénéficier aux acteurs de la vente en ligne et aux commerçants de proximité, au détriment des grandes surfaces alimentaires, les Français étant incités à limiter au maximum leurs déplacements.

CORONAVIRUS : UNE HAUSSE SPECTACULAIRE DES VENTES DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION
BERVILY Elodie 27 mars, 2020
Partager ce poste
Archiver