Concentration des répartiteurs, e-commerce, essor des chaînes de pharmacies... : les grandes mutations de la distribution pharmaceutique en Europe
12 janvier, 2017 par
Concentration des répartiteurs, e-commerce, essor des chaînes de pharmacies... : les grandes mutations de la distribution pharmaceutique en Europe
CHARRONDIERE Hélène

Rachats entre grossistes répartiteurs, alliances avec la grande distribution, développement des chaînes de pharmacies... les mouvements stratégiques au sein de la distribution pharmaceutique en Europe se multiplient depuis quelques années. Ils annoncent une recomposition de ce secteur, encore caractérisé par une forte hétérogénéité des organisations nationales. Rappelons en effet qu’il n’existe pas de véritable harmonisation européenne de la distribution du médicament, dans la mesure où ce domaine relève de la prérogative des Etats membres. Chaque pays garde ainsi ses spécificités et connaît des évolutions apparemment contrastées. En Allemagne, la vente en ligne progresse à un rythme soutenu, portée par l’offensive de pure players (Zur Rose/Doc Morris, EAV/Shop-apotheke) sur le marché de l’automédication. Aux Pays-Bas, l’OTC a basculé à plus de 85 % au profit des drugstores. Tandis qu’au Royaume-Uni, le circuit officinal se réorganise autour de quelques grandes chaînes de pharmacies (Boots, Lloyds Pharmacy... rassemblent aujourd’hui 60 % des officines) et qu’en Italie, la grande distribution, avec 320 corners Pharmacie installés dans les GMS, avance ses pions et détient désormais 7 % du marché de l’automédication. Selon les réglementations nationales en vigueur, les acteurs de la distribution adaptent leurs stratégies et créent parfois des alliances que l’on ose à peine imaginer en France... Comme c’est le cas en Suisse où le grossiste Galenica s’est allié au groupe Coop, un des leaders de la grande distribution, pour créer une chaîne de pharmacies, Coop Vitality.

Au-delà de ces mouvements et alliances propres à chaque pays, se dessinent toutefois des orientations communes, partagées par les trois groupes leaders Celesio, Alliance Boots et Phoenix Group. Un double mouvement de concentration est à l’œuvre, à la fois horizontale (rachat du belge Belmedis par Celesio, de Mediq Apotheken par Brocacef...) et verticale, avec l’acquisition de pharmacies par ces mêmes groupes leaders. Ce double mouvement s’accompagne de leur diversification vers des activités comme les soins à domicile (acquisition de Bupa Home Healthcare par Celesio) et les systèmes d’information en santé... Autre évolution commune, le développement des réseaux de pharmacies organisés en commerce associé, réponse des indépendants à la montée des chaînes intégrées. Enfin, la transformation digitale est à l’œuvre dans tous les pays : digitalisation des points de vente, alliances entre réseaux de distribution, start-up de la e-santé et du Big data ... Des évolutions qui laissent présager une reconfiguration de la distribution en faveur d’une approche multicanal, sur le modèle développé aux Etats-Unis par Walgreens.

Source : La distribution pharmaceutique en Europe, étude multiclient publiée par les Echos Etudes en janvier 2017. 

Article initialement publié dans la revue Profession Pharmacien du mois de décembre 2016.

Concentration des répartiteurs, e-commerce, essor des chaînes de pharmacies... : les grandes mutations de la distribution pharmaceutique en Europe
CHARRONDIERE Hélène 12 janvier, 2017
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver