APPROVISIONNEMENTS DES ENTREPRISES : LE RETOUR A LA NORMALE ENCORE REPOUSSE
Après la reprise économique mondiale, la guerre en Ukraine, ce sont les confinements en Chine qui viennent relancer les problèmes d'approvisionnement de l'industrie et des entreprises du bâtiment.
20 avril, 2022 par
APPROVISIONNEMENTS DES ENTREPRISES : LE RETOUR A LA NORMALE ENCORE REPOUSSE
LES ECHOS ETUDES


La dernière enquête menée, au mois de mars, par la Banque de France auprès de 8 500 chefs d’entreprise fait apparaître une forte progression des difficultés d’approvisionnement rencontrées par les entreprises françaises. Une accentuation qui frappe la plupart des secteurs de l’industrie à l’exception notable des équipementiers électriques (64 % d’entre eux ont des difficultés contre 67 % en février 2022).

Agroalimentaire et automobile
Sans surprise, le secteur de l’agroalimentaire paie un lourd tribut à la guerre en Ukraine, les deux belligérants étant des acteurs majeurs de la production de céréales et d’huiles alimentaires. Alors qu’elles n’étaient que 45 % à éprouver des problèmes d’approvisionnement avant le déclanchement du conflit, elles sont désormais 59 % à en rencontrer (+14 points). Des difficultés d’approvisionnement qui se double d’une très forte hausse des prix des matières premières, notamment énergétiques, insiste la Banque de France.

Autre secteur très touché : l’automobile. Déjà très exposé aux pénuries, notamment de semi-conducteurs, depuis le début de la crise du Covid-19. Les constructeurs doivent désormais faire face à des difficultés d’approvisionnement notamment en acier et métaux rares en raison de la guerre en Ukraine. 79 % d’entre eux rencontraient déjà des problèmes en février 2022, ils sont désormais 89 % en mars à souffrir de pénuries. Les confinements massifs décrétés en Chine en raison de la résurgence de l’épidémie et de leur politique « zéro Covid » devraient encore accentuer ces difficultés d’approvisionnement dans les mois à venir. La Chine abritant un grand nombre de sous-traitants du secteur automobile européen.

Tous secteurs confondus, les pénuries touchent désormais 60 % des entreprises industrielles (contre 54 % en février) et 56 % des entreprises du bâtiment (contre 46 % en février 2022).

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur économie durable et responsable.
APPROVISIONNEMENTS DES ENTREPRISES : LE RETOUR A LA NORMALE ENCORE REPOUSSE
LES ECHOS ETUDES 20 avril, 2022
Partager ce poste
Archiver