2023, UNE ANNEE DE REPRISE
Avec une hausse de 16 %, les ventes automobiles se sont bien redressées en 2023. Une reprise qui a profité à Renault mais pas à Peugeot ni à Citroën.
8 janvier, 2024 par
2023, UNE ANNEE DE REPRISE
LES ECHOS ETUDES

Crédit photo : Emirhan Karamuk

Selon les derniers chiffres publiés par PFA, la plate-forme qui réunit les acteurs de la filière automobile française, 1 774 729 voitures particulières ont été immatriculées en France au cours de l’année 2023. Un chiffre en hausse de 16 % par rapport à l’année 2022. Une belle progression qui ne permet toutefois pas au marché de retrouver son niveau de 2019, la dernière année de référence pré-Covid (2 214 279 exemplaires immatriculés).

Les champions français plus ou moins en forme

Du côté des marques, même si les historiques français dominent encore le marché des voitures particulières, ils n’ont pas tous profité de cette reprise. C’est le cas de Peugeot qui termine l’année 2023 sur des ventes en repli de 1,67 % mais surtout de Citroën dont le volume d’immatriculations s’est contracté de 3 % sur les 12 derniers mois. A contrario, Renault a vu ses ventes s’accroître de 17,6 % en 2023 et Dacia de 19,5 %. Alpine, même si le volume de ses immatriculations reste réduit (2 693 exemplaires contre 437 002 pour l’ensemble du Groupe Renault), a également enregistré une belle hausse de ses ventes (+25,9 %).
Les marques étrangères affichent aussi des progressions notables en 2023 à l’image de Volkswagen (+23,6 %), BMW (+31,2 %), Skoda (+32,3 %) ou encore Toyota (+7,7 %). À noter également la montée en charge de Tesla dont les ventes (63 041 exemplaires) ont progressé de 116 % en 2023. Il s’est ainsi vendu, l’an dernier, davantage de Tesla que de BMW, de Fiat, de Hyundai ou encore de Mercedes.

Une voiture neuve sur 4 est désormais électrique

Cette progression de ventes de Tesla illustre le poids grandissant des véhicules électriques sur le marché français. Sur les 12 derniers mois, les 100 % ont ainsi représenté 16,8 % des immatriculations (contre 13,3 % en 2022) et les hybrides rechargeables 9,2 % (contre 8,3 % en 2022). Ces deux motorisations représentent désormais une vente sur 4 contre une sur 5 en 2022 et une sur 10 en 2020.
Les diesels, quant à eux, continuent de voir leurs ventes se réduire (9,7 % du marché en 2023 contre 15,6 % en 2024) alors que les essences se maintiennent (36,2 % contre 37,2 % en 2022) et les hybrides non rechargeables connaissent une croissance notable (24,3 % contre 21,8 % en 2022).
Enfin, sur le podium des modèles on retrouve la Renault Clio (97 471 exemplaires) devant la Peugeot 208 (86 263 exemplaires) et la Dacia Sandero (69 106 exemplaires). La première 100 % électrique, la Tesla Model Y, décroche la 8e place avec 37 127 immatriculations. C’est également la voiture étrangère la plus vendue en France en 2023.

Copyright : Les Echos Publishing
Pour aller plus loin, découvrez nos études sur le secteur de l'automobile

2023, UNE ANNEE DE REPRISE
LES ECHOS ETUDES 8 janvier, 2024
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver