UNE BAISSE HISTORIQUE DE L’ACTIVITÉ DU COMMERCE SPÉCIALISÉ EN 2020

UNE BAISSE HISTORIQUE DE L’ACTIVITÉ DU COMMERCE SPÉCIALISÉ EN 2020

Malgré la reprise enregistrée pendant l’été et le fort rebond de décembre, le chiffre d’affaires des commerçants spécialisés accuse un recul de 18 % en 2020.

Procos, la fédération pour la promotion du commerce spécialisé, vient de publier les résultats de l’activité du secteur à fin décembre 2020. Et, comme attendu, les nouvelles sont mauvaises. En effet, les magasins du panel ont enregistré, en cumul sur l’ensemble de l’année 2020, une baisse historique de leur chiffre d’affaires de 18 % par rapport à l’année précédente. Rappelons qu’à la fin du 1er semestre 2020, ce recul s’élevait à -32 %. Si les bonnes performances de l’été, avec un mois de juillet à +2 % et d’août à +3 %, ont permis de redresser un peu la barre, c’est la très bonne performance de l’activité de décembre qui permet de rattraper une partie du retard accumulé depuis le début de la crise sanitaire. Les enseignes du commerce spécialisé ont, en effet, vu leur chiffre d’affaires progresser de 12 % au cours du mois de décembre 2020 par rapport au même mois, un an plutôt. Les secteurs de l’équipement de la maison et du sport ont particulièrement profité de cette reprise avec une activité en hausse de 25 % après un mois de fermeture. L’équipement de la personne, à +13 %, et l’alimentaire spécialisé, à +12 %, s’en sortent également bien. Seuls les secteurs de la beauté et la santé, en croissance de 5 %, ainsi que les bijoux à +6 %, affichent des performances inférieures à la moyenne. Sur l’ensemble de l’exercice 2020, tous les secteurs du commerce spécialisé sont à la peine. La chaussure enregistre une chute de 27,5 %, l’équipement de la personne, tout comme les bijoux, de 23 % et la beauté et la santé de 22 %. Du côté des moins mauvaises nouvelles, le sport ressort à- 4,5 %, l’alimentaire spécialisé à -7 % et l’équipement de la maison à -8 %. Les ventes en ligne des enseignes du panel Procos ont enregistré une progression de 80 % sur l’ensemble de l’année. « Cette croissance ne permet malheureusement pas de récupérer les baisses d’activité des magasins (entre 3 et 4 % de récupération selon les secteurs). Mais, cela représente une très forte évolution du paysage et du modèle de commerce » expliquent les représentants de la fédération.


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Le marché de la vente en vrac

Quel potentiel de développement à 5 ans ? Quelles opportunités pour les marques et enseignes ? Comment se positionner sur ce marché ?

Un décryptage complet du marché de la vente en vrac avec une vision opérationnelle, stratégique et prospective

février 2021

Découvrir

NOUVEAUTE

Le marché du snacking en France

Chiffres clés, tendances porteuses et gisements de croissance pour 2021-2025

La crise de la Covid-19 a été un catalyseur de tendances préexistantes au confinement dans l’alimentaire et le snacking n’échappe ...

janvier 2021

Découvrir

Le marché français de la dermocosmétique

Comment la crise et les nouvelles exigences des consommateurs transforment le marché ?

Le marché de la dermocosmétique était très nettement orienté à la hausse avant la pandémie.

novembre 2020

Découvrir

Le marché français de la phytothérapie

Quelles stratégies gagnantes pour capter la croissance du marché de la santé au naturel à l’horizon 2025 ?

Le marché de la phytothérapie est en forte croissance.

novembre 2020

Découvrir