LES INDICATEURS DU TRANSPORT ROUTIER SONT EN BERNE

LES INDICATEURS DU TRANSPORT ROUTIER SONT EN BERNE

Les baisses d’activité et les problématiques rencontrées ont entamé la confiance des entreprises dans les perspectives d’avenir.

L’ensemble des indicateurs mesurés par la FNTR (Fédération nationale du transport routier) sont négatifs dans la dernière enquête réalisée en décembre 2020. 54 % des dirigeants interrogés par la fédération sont peu confiants concernant la situation des entreprises au cours des 3 prochains mois. Il faut dire que 44 % déclaraient encore que leur activité était en baisse en novembre, certes en légère diminution par rapport au mois précédent (-3 points), contre 9 % en hausse (+4 points) et 47 % stable. La baisse d’activité était en moyenne de 18 % en novembre, soit 1 point de plus qu’en octobre. Elle est particulièrement importante pour les TPE (très petites entreprises, de moins de 10 salariés) : en moyenne de 26 % en novembre. Les principales problématiques internes rencontrées par les entreprises du transport routier sont les kilomètres à vide (pour 38 % des entreprises), les départs et retours à vide (31 %) ou encore les heures supplémentaires (20 %, +5 points par rapport à novembre). Les cas contacts, les malades et l’absentéisme sont, en revanche, moins importants en novembre, 20 % des entreprises les citant comme une problématique importante, en baisse de 14 points par rapport au mois précédent. Les principales problématiques externes rencontrées sont la restauration des conducteurs (40 %), l’arrêt de l’activité des clients (30 %) ou encore les difficultés au chargement ou à la livraison (27 %). Les pressions sur les prix de la part des chargeurs semblent, quant à elle, s’être atténuées par rapport aux mois précédents.

Concernant l’emploi, près des ¾ des entreprises prévoient une stabilité de leurs effectifs dans les 3 prochains mois, contre 23 % une réduction et seulement 3 % une augmentation. L’essentiel des recrutements concerneront des remplacements des départs : 86 % des entreprises, contre 14 % pour les créations de poste.


Les dernières Études

INCLUS UNE ENQUÊTE POST-COVID

Immobilier logistique en 2021 et au-delà : quels clients, quels modèl…

Comment se positionner pour capter les mutations à venir à horizon 5 ans ?

Boosté par la demande d’entrepôts XXL, l’immobilier logistique a bénéficié, ces dernières années, de la croissance soutenue du e-commerce et ...

octobre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché et les perspectives du e-commerce alimentaire

Comment répondre aux enjeux et capter le potentiel du marché suite à la forte accélération liée à la crise ?

En France, dans un contexte plutôt morose pour la grande distribution (déconsommation ; difficultés de l’hypermarché ; annonce de suppressions ...

mai 2020

Découvrir

Le marché français du transport sanitaire

Course à la taille, nouveaux entrants, digitalisation, pression tarifaire, évolution des prises en charge médicales, réorganisations hospitalières… Quels nouveaux modèles économiques pour le secteur de la mobilité sanitaire ?

Dynamisés par le vieillissement de la population, la forte prévalence des maladies chroniques, mais aussi le développement de nouvelles prises ...

novembre 2019

Découvrir

Logistique urbaine : enjeux et opportunités de croissance

Premier et dernier kilomètre, « dernier mètre », prestations logistiques mutualisées… de nouveaux marchés à capter

Dans un monde de plus en plus globalisé, les technologies ont paradoxalement favorisé une aspiration des consommateurs à davantage de ...

octobre 2019

Découvrir