L’ALLEMAGNE A REPRIS LA PREMIÈRE PLACE DU TRM EUROPÉEN EN 2018

L’ALLEMAGNE A REPRIS LA PREMIÈRE PLACE DU TRM EUROPÉEN EN 2018

Les pavillons majeurs d’Europe de l’Ouest ont profité de la taille et de la croissance de leur marché intérieur tandis que la plupart des pavillons d’Europe de l’Est ont été très impactés par la baisse des volumes transportés à l’international.

Selon l’étude annuelle du Comité national routier (CNR) sur le pavillon européen, les volumes transportés par le transport routier de marchandises (TRM) en Europe en tonnes.km sont restés stables en 2018 (+0,3 %). Mais cette stagnation masque en fait des réalités très différentes : le TRM national a continué à progresser, même si le rythme de croissance a ralenti (+2 % en 2018 contre +3,7 % en 2017), tandis que le TRM international a continué à décrocher (-2,8 %). Tous les sous-segments du TRM international sont en baisse : le TRM bilatéral (-1,9 %), le TRM entre pays tiers (-4,1 %) et le cabotage (-6,1 %). Ces deux derniers reculent d’ailleurs pour la première fois depuis 2011. Plusieurs pavillons d’Europe centrale et de l’Est ont été pénalisés par ces évolutions, en particulier la Pologne dont les volumes transportés se sont effondrés de 5,8 % et qui rend sa première place à l’Allemagne. La République Tchèque (-7,2 %), la Hongrie (-4,4 %) ou encore la Bulgarie (-23,3 %) ont également été concernées par des baisses importantes de l’activité, liées à la diminution du trafic international et, dans le cas de la Pologne, de son trafic national. Plusieurs exceptions peuvent tout de même être citées, à l’instar de la Roumanie (+7,9 %) ou de la Lituanie (+11,5 %). Au contraire, plusieurs pavillons de l’Ouest ont profité du dynamisme de leur marché intérieur, comme l’Allemagne (+1,2 % pour les volumes totaux, +1,7 % pour les volumes nationaux), l’Espagne (+3,4 % et +2,5 %), la France (+3,4 % et +3,9 %), l’Italie (+4,4 % et +4,7 %) et le Royaume-Uni (+3,4 % et +3,1 %). Dans un marché international en baisse, certains pavillons de l’Europe de l’Ouest ont également tiré leur épingle du jeu. C’est le cas de l’Espagne (+5,3 %), de l’Italie (+1,5 %) ou du Royaume-Uni (+8,7 %).


Les dernières Études

INCLUT UNE ENQUÊTE POST-COVID

Immobilier logistique en 2021 et au-delà : quels clients, quels modèl…

Comment se positionner pour capter les mutations à venir à horizon 5 ans ?

Boosté par la demande d’entrepôts XXL, l’immobilier logistique a bénéficié, ces dernières années, de la croissance soutenue du e-commerce et ...

octobre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché et les perspectives du e-commerce alimentaire

Comment répondre aux enjeux et capter le potentiel du marché suite à la forte accélération liée à la crise ?

En France, dans un contexte plutôt morose pour la grande distribution (déconsommation ; difficultés de l’hypermarché ; annonce de suppressions ...

mai 2020

Découvrir

Le marché français du transport sanitaire

Course à la taille, nouveaux entrants, digitalisation, pression tarifaire, évolution des prises en charge médicales, réorganisations hospitalières… Quels nouveaux modèles économiques pour le secteur de la mobilité sanitaire ?

Dynamisés par le vieillissement de la population, la forte prévalence des maladies chroniques, mais aussi le développement de nouvelles prises ...

novembre 2019

Découvrir

Logistique urbaine : enjeux et opportunités de croissance

Premier et dernier kilomètre, « dernier mètre », prestations logistiques mutualisées… de nouveaux marchés à capter

Dans un monde de plus en plus globalisé, les technologies ont paradoxalement favorisé une aspiration des consommateurs à davantage de ...

octobre 2019

Découvrir