LA CGT-CHEMINOTS PRÉSENTE SON PLAN DE DÉVELOPPEMENT DU FRET FERROVIAIRE

LA CGT-CHEMINOTS PRÉSENTE SON PLAN DE DÉVELOPPEMENT DU FRET FERROVIAIRE

À travers le plan « Ensemble pour le fret », le syndicat entend porter à 25 % la part modale du train dans le transport de marchandises d’ici à 2050.

Premier syndicat de la SNCF, la CGT-Cheminots a présenté, le lundi 21 septembre 2020, une série de propositions pour le développement du transport de marchandises par voies ferrées. Selon Laurent Brun, secrétaire général du syndicat, ces propositions s’inscrivent en « rupture » par rapport aux différents plans de relance du fret ferroviaire, notamment le dernier plan présenté début septembre par le gouvernement. La CGT-Cheminots propose ainsi un vaste programme de développement du fret ferroviaire pour les 30 prochaines années avec pour objectif principal de porter à 25 % en 2050 la part modale du train dans le transport total de marchandises. Rappelons qu’elle s’élève aujourd’hui à environ 9 % selon les derniers chiffres de l’Autorité de régulation des transports. Parmi ses propositions, la CGT-Cheminots souhaite que l’ensemble des nouvelles liaisons ferroviaires créées pour le fret soient attribuées à la SNCF pour une durée de 40 ans, lui permettant ainsi de réaliser les investissements nécessaires. Le syndicat réclame également un effort « massif » concernant les investissements dans les infrastructures et les effectifs afin de garantir, dans chaque département, un accès facilité aux fret ferroviaire. Ces investissements permettront également à la SNCF de s’adapter aux besoins des petites et moyennes entreprises et au transport de « petits lots ». Enfin, la CGT-Cheminot souhaite que l’État impose aux « grands logisticiens » comme Amazon un pourcentage minimal d’utilisation du transport par voies ferrées. Le syndicat annonce l’objectif de 25 % d’ici 30 ans, ce qui aurait pour conséquence de limiter la progression des poids lourds sur les routes.


Les dernières Études

INCLUT UNE ENQUÊTE POST-COVID

Immobilier logistique en 2021 et au-delà : quels clients, quels modèl…

Comment se positionner pour capter les mutations à venir à horizon 5 ans ?

Boosté par la demande d’entrepôts XXL, l’immobilier logistique a bénéficié, ces dernières années, de la croissance soutenue du e-commerce et ...

octobre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché et les perspectives du e-commerce alimentaire

Comment répondre aux enjeux et capter le potentiel du marché suite à la forte accélération liée à la crise ?

En France, dans un contexte plutôt morose pour la grande distribution (déconsommation ; difficultés de l’hypermarché ; annonce de suppressions ...

mai 2020

Découvrir

Le marché français du transport sanitaire

Course à la taille, nouveaux entrants, digitalisation, pression tarifaire, évolution des prises en charge médicales, réorganisations hospitalières… Quels nouveaux modèles économiques pour le secteur de la mobilité sanitaire ?

Dynamisés par le vieillissement de la population, la forte prévalence des maladies chroniques, mais aussi le développement de nouvelles prises ...

novembre 2019

Découvrir

Logistique urbaine : enjeux et opportunités de croissance

Premier et dernier kilomètre, « dernier mètre », prestations logistiques mutualisées… de nouveaux marchés à capter

Dans un monde de plus en plus globalisé, les technologies ont paradoxalement favorisé une aspiration des consommateurs à davantage de ...

octobre 2019

Découvrir