« LA DERMOCOSMETIQUE BIO A TOUTE SA PLACE EN PHARMACIE »

« LA DERMOCOSMETIQUE BIO A TOUTE SA PLACE EN PHARMACIE »

Spécialisé dans la cosmétique solide, le jeune laboratoire Oh Nature transforme nos routines de soin et de beauté en une démarche éco-responsable. Interview de son président Antoine Ducos. 

Fort d’une longue expérience dans la fabrication industrielle de produits d’hygiène et de dispositifs médicaux, vous avez racheté en 2018 une savonnerie artisanale française. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette nouvelle entreprise ?
Antoine Ducos : à l’origine des belles aventures, il y a souvent de belles rencontres. C’est le cas pour Oh Nature, né de mon association avec Romuald Tramcourt, artisan savonnier qui a créé en 2014 à Hem, dans les Hauts-de-France, son propre atelier, La Savonnerie de Romu. J’ai été séduit par son approche résolument artisanale et son choix exclusif de fabriquer des produits respectueux de la santé et de l’environnement. Nous nous sommes associés autour d’un objectif commun : développer au niveau national et international une marque de cosmétiques solides bio, 100 % naturels et zéro déchet. De la réunion de nos compétences respectives, sont nées une entreprise, Oh Nature, et une marque, APO France®, lancée en octobre dernier.

Comment se marient votre expérience d’industriel et le savoir-faire de Romuald Tramcourt, spécialiste de la méthode traditionnelle de la saponification à froid ?
A.D. : nous n’avons pas dévié de la démarche initiale. Nous restons fidèles à la technique ancestrale de saponification à froid, nous développons une marque de producteur et notre fabrication est 100 % Française. C’est ce qui définit l’ADN d’APO France® et nous permet de nous différencier de nombreuses autres marques investissant le segment de la biocosmétique. Ma contribution, en tant qu’industriel, est de porter le développement commercial de cette activité et d’internationaliser la marque. Je suis là pour apporter mes compétences de manager et permettre ce changement d’échelle, grâce au soutien financier et logistique du groupe que je dirige par ailleurs, Océan Bleu Participations. Quant à Romuald, il est en charge de la R&D et de la conception des nouveaux produits.

Vous évoquez votre positionnement de producteur local. Comment avez-vous adapté vos capacités de production pour permettre ce changement d’échelle ?
A.D. : cela a été l’un des plus gros chantiers que nous avons eu à mener, depuis la reprise de la savonnerie.  Nous avons construit à Wattrelos, à côté de Roubaix, un nouvel atelier capable d’assurer en propre la production annuelle de plusieurs centaines de milliers d’unités. La conception de ce site 100 % écologique a respecté les principes de la marque. Il est certifié HQE : autonome sur le plan énergétique, habillé de bardage de bois naturel, doté d’un système de récupération des eaux de pluie...

Même si elle repose sur une technique éprouvée et un savoir-faire développé depuis 2014, votre marque APO France® est nouvelle sur le segment de plus en plus concurrentiel de la cosmétique bio. Comment vous différenciez-vous de vos concurrents ?
A.D. : notre différence repose sur les principes qui fonde notre marque. Des produits sains et efficaces pour le corps, agréables à utiliser, respectueux de l’environnement et accessibles en termes de prix. Notre offre est exclusivement composée de cosmétiques solides, ce qui permet de supprimer les emballages plastiques. A titre d’exemple, notre shampooing se présente sous forme de galet, notre dentifrice sous forme de pastilles à base de cellulose de bois et notre lait démaquillant solide est une barre à frotter sur des gants ou carrés lavables en fibre de bambou. Tous nos produits sont certifiés biologiques, n’utilisant aucun composant issu de la pétrochimie ni huile de palme. Nous sommes très exigeants sur le choix des ingrédients, sélectionnés pour leur performance et leur affinité reconnus avec la peau et les cheveux. Quant à nos packagings, ils sont certifiés PEFC, imprimés en France avec des encres issues d’huiles végétales.

« Nous souhaitons favoriser de nouveaux gestes
de soins éco-responsables. »

Quels circuits de distribution privilégiez-vous ?
A.D. : nous sommes présents dans les magasins spécialisés bio, indépendants ou organisés en réseaux comme Biocoop ou Satoriz, les commerces de vente en vrac et certains concept stores (le drugstore parisien). Nous développons aussi la vente en ligne, grâce à notre propre site Internet, apofrance.com, et des sites spécialisés comme greenweez.com.

Et en pharmacie d’officine ?
A.D.
: nous n’y sommes présents que depuis peu de temps mais c’est un circuit de distribution qui nous intéresse beaucoup et que nous souhaitons développer ! Nos produits créent de nouveaux usages et cassent les codes habituels du soin, ils nécessitent donc des conseils pour favoriser leur appropriation. La pharmacie est par essence un lieu de conseil qui apporte une caution forte et sait établir une relation de confiance avec sa clientèle. Face à la concurrence de la GMS, les pharmaciens cherchent aujourd’hui des marques différenciantes, sélectives et répondant aux aspirations de naturalité des consommateurs.

Votre marque peut-elle intéresser la majorité des pharmaciens ?
A.D.
: oui je le crois. Du moins ceux qui veulent investir le segment de la cosmétique bio et favoriser une consommation éco-responsable ! Notre offre est aujourd’hui suffisamment large puisque nous couvrons les principaux segments de la cosmétique en pharmacie : l’hygiène (savons, déodorants, produits capillaires et hygiène bucco-dentaire), les soins du corps et ceux du visage (démaquillants). Nous avons aussi développé toute une gamme d’accessoires qui complètent ou accompagnent l’utilisation de nos produits (brosse à dents en bambou certifié FSC, brosse à dents à tête interchangeable, éponge, cure-oreille…).

Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?
A.D.
: élargir notre réseau de distribution, développer la notoriété de notre marque, à travers notamment les réseaux sociaux et les salons professionnels, et proposer la fabrication en sous-traitance. Notre savoir-faire et notre positionnement 100 % bio et naturel peuvent intéresser d’autres laboratoires ou des distributeurs souhaitant développer leur propre marque.


Fiche d’identité d’OH Nature
- Création d’Oh Nature : novembre 2018
- Lancement de la marque APO France : octobre 2019
- Labels : produits certifiés Cosmos Ecocert
- Effectif : 15 personnes mi-2020
- Objectif de chiffre d’affaires : 1 M€ en 2021

Interview réalisée en juin 2020 par Hélène Charrondière, directrice du pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes, pour le compte des Echos Publishing et du réseau d'expertise-comptable CGP.


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Les nouveaux modèles de la pharmacie d’officine, édition 2020

Impact de la crise de la Covid-19, nouveaux services pharmaceutiques, transformation numérique et montée en puissance des enseignes

Engagées il y a une dizaine d’années avec la loi HPST et la convention pharmaceutique de 2012, les mutations de ...

décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Télémédecine et télésoin : quelles perspectives face à la crise sanit…

L’épidémie de Covid-19 va-t-elle durablement modifier les usages et les pratiques des patients et des professionnels de santé ?

Présentée il y a un an par le ministère de la Santé, la feuille de route « Accélérer le virage ...

décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

La dynamique des e-pharmacies en Europe

Newpharma, Zur Rose, Shop Apotheke, Pharmasimple, PharmaMarket, Amazon… : qui sont les acteurs clés et les stratégies de ces nouveaux acteurs de la distribution des produits de santé ?

La proposition de loi ASAP et son article 34 ont provoqué une levée de bouclier au sein de la profession ...

novembre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

CPTS, MSP, ESP et centres de santé : comment les collectifs de soins …

Coordination des soins, lutte contre les déserts médicaux, nouveaux modes d’exercice de la médecine : le regroupement des professionnels de santé annonce une révolution des soins primaires

Largement encouragés depuis une dizaine d’années, le regroupement des professionnels de santé en médecine de ville et les coopérations interprofessionnelles ...

octobre 2020

Découvrir