LIVRAISON DE REPAS : 3 MOIS POUR PRESENTER UNE STRATEGIE ZERO DECHET

LIVRAISON DE REPAS : 3 MOIS POUR PRESENTER UNE STRATEGIE ZERO DECHET

Convoqués le 1er juillet dernier par Brune Poirson, alors secrétaire d’État à la Transition écologique, les acteurs de la livraison de repas ont jusqu’à octobre 2020 pour élaborer leur feuille de route qui les conduira au zéro déchet.

Quelques mois après avoir mis la pression sur les enseignes de la restauration rapide, c’est au secteur des repas livrés que Brune Poirson, alors secrétaire d’État à la Transition écologique, s’est attaqué avant son éviction du gouvernement. Elle avait réuni le mercredi 1er juillet à son ministère les spécialistes de la livraison de repas Deliveroo, Uber Eats, Just Eat, Sushi Shop, FoodChéri, Pop Chef, Frichti, Nestor et Stuart, les associations Zero Waste France et Surfrider ainsi que les fournisseurs de solutions En boîte le plat, GreenGo, Reconcil et Uzaje pour un rappel des principales dispositions de la loi anti-gaspillage à laquelle ils devront bientôt se conformer. Parmi les mesures phares, l’interdiction au 1er janvier 2021 des boîtes en polystyrène expansé et des assiettes, couverts, gobelets et pailles en plastique à usage unique, l’adoption du décret qui fixe les objectifs de réduction, réemploi et recyclage (3R) des emballages en plastique à usage unique ou encore l’interdiction d’utiliser de la vaisselle jetable pour les repas et boissons consommés sur place à compter du 1er janvier 2023. L’ancienne secrétaire d’État avait aussi évoqué la possible standardisation, à partir de 2022, des emballages alimentaires réemployables pour la restauration (gobelets, assiettes, couverts, etc.).

Cette entrevue a également été l’occasion pour Brune Poirson d’insister sur l’importance pour les participants de devenir des acteurs à part entière d’une stratégie zéro déchet leur laissant 3 mois pour plancher sur leur feuille de route. « Avec 200 millions d’euros de repas livrés rien qu’en 2018, si nous n’engageons pas ce secteur résolument dans la transition écologique, alors nous allons très vite crouler sous leurs déchets plastiques dont un grand nombre ne sont pas recyclables. De nouveaux modèles existent comme la consigne. Il est temps de passer du tout jetable au tout réutilisable. Ils ont maintenant trois mois pour y travailler » a déclaré la secrétaire d’État de l’époque. Reste à savoir si ce calendrier sera repris par la nouvelle ministre en place, Barbara Pompili.


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

La distribution des produits alimentaires bio en France

Quelle redistribution des cartes entre circuits et enseignes, quelles stratégies gagnantes pour capter la croissance de demain ?

Le marché français des produits bio poursuit son essor exceptionnel.

septembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le marché français de la nutrition clinique

Compléments nutritionnels oraux, nutrition entérale et parentérale… Dynamique, enjeux et perspectives du marché de la nutrition médicale

Le marché de la nutrition clinique orale et entérale, à la croisée de l’agroalimentaire et de la pharmacie, présente des ...

septembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le renouveau des business models de la beauté

Nouvelles marques, nouveaux concepts, nouveaux circuits, nouvelles promesses, nouveaux usages, … : penser la beauté de demain

Après un inéluctable « trou d’air » en 2020 imputable au COVID-19, le marché de la beauté devrait renouer rapidement ...

septembre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché de la décoration d’intérieur

Comment profiter de la croissance du marché ?

Une étude à la fois stratégique et opérationnelle pour disposer d'une vision précise de l'offre actuelle et compléter votre connaissance ...

juillet 2020

Découvrir