CORONAVIRUS : UNE NOUVELLE AIDE POUR LES ARTISANS ET LES INDÉPENDANTS

CORONAVIRUS : UNE NOUVELLE AIDE POUR LES ARTISANS ET LES INDÉPENDANTS

Les travailleurs indépendants vont percevoir, en avril, une indemnité exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 1 250 €. Près de 1,5 million d’indépendants vont bénéficier de cette aide supplémentaire.

Face à l’ampleur de la catastrophe sanitaire, et maintenant économique, qui touche notre pays, le gouvernement multiplie les mesures de soutien. En plus des dispositifs gouvernementaux, l’U2P, la CPME et le Medef, les organisations patronales membres du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI), ont obtenu l’accord des ministères de tutelle et du Premier ministre pour le versement d’une nouvelle aide dédiée aux artisans et indépendants, en grande difficulté depuis le début de la période de confinement. Cette « indemnité de perte de gains » sera versée automatiquement dès le mois d’avril, via les Urssaf, à tous les travailleurs indépendants en activité au 15 mars 2020 et immatriculés avant le 1er janvier 2019. Son montant ne pourra excéder celui des cotisations sociales RCI versées par l’assuré au titre de l’exercice 2018, dans la limite de 1 250 € nets d’impôts et de charges sociales. Ce dispositif sera financé par une ponction exceptionnelle d’un milliard d’euros sur le régime de retraite complémentaire des travailleurs indépendants. Il est, en outre, cumulable avec le Fonds de solidarité mis en place par le gouvernement à l’intention des petites entreprises. Selon Sophie Duprez, présidente de l’Assemblée générale du CPSTI, presque 1,5 million de personnes sont éligibles à cette nouvelle aide.

Cette mesure est la bienvenue dans le secteur du BTP qui est l’un des plus lourdement impactés par la crise et où près de 20 % des effectifs sont des travailleurs indépendants. « Dans une période de grande incertitude pour nombre d’artisans qui ne bénéficient d’aucun dispositif de maintien de leur revenu, cette aide est un véritable ballon d’oxygène. Nous nous félicitons que les pouvoirs publics aient validé les propositions que nous avons formulées » a déclaré dans un communiqué, Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment. La CPME, l’U2P et le Medef ont demandé, par ailleurs, à ce que les cotisations et contributions sociales, déjà reportées en mars et avril, puissent l’être également au mois de mai « si la situation l’exige ».

 


Les dernières Études

INCLUT UNE ENQUÊTE POST-COVID

Immobilier logistique en 2021 et au-delà : quels clients, quels modèl…

Comment se positionner pour capter les mutations à venir à horizon 5 ans ?

Boosté par la demande d’entrepôts XXL, l’immobilier logistique a bénéficié, ces dernières années, de la croissance soutenue du e-commerce et ...

septembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTE

L’observatoire des résidences services seniors

Dynamique du marché, évolution des modèles, arrivée de nouveaux acteurs et course à la taille redessinent le jeu concurrentiel

Solution d’hébergement complémentaire à l’EHPAD, à la résidence autonomie et au maintien à domicile, les résidences services seniors (RSS) ont ...

juin 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché des certificats d’économie d’énergie

Quels leviers pour atteindre les objectifs face à des stratégies de plus en plus coûteuses et dans une économie à reconstruire ?

Le mécanisme des certificats d’économie d’énergie est une usine à gaz.

mai 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché du Facility Management à horizon 2025

Comment se positionner pour capter le développement du « FM 2 ONE » ?

Depuis quelques années le marché du Facility Management est en pleine mutation.

avril 2020

Découvrir