LES VENTES D’OPTIQUE ONT POURSUIVI LEUR CROISSANCE EN 2019

LES VENTES D’OPTIQUE ONT POURSUIVI LEUR CROISSANCE EN 2019

Porté par les verres de correction et les montures, le marché a profité du renouvellement bisannuel des équipements et de la dynamique des verres progressifs.

Estimées par GFK à plus de 6,6 milliards d’euros, les ventes d’optique ont augmenté l’année dernière de 1,4 %. Le regain de croissance déjà constaté en 2018 s’est donc poursuivi, grâce à la bonne dynamique de l’optique médicale. Les verres de correction (61 % du marché total en valeur) ont progressé de 1,8 % et les montures de 1,3 %. Des progressions qui s’expliquent par des effets volumes positifs sur ces deux segments de produits (respectivement + 2 % et + 2,5 %), grâce notamment au renouvellement remboursé des lunettes pour certains assurés. Elles contrastent avec l’atonie des autres segments de marché : les ventes de lentilles de contact n’ont augmenté que de 0,9 % et celles des solutions d’entretien ont reculé de 2,5 %, liées à des effets prix négatifs résultant d’un basculement de ces produits sur le e-commerce. Quant aux lunettes solaires, leurs ventes ont baissé de 1,3 % par rapport à 2018 (- 1,4 % en volume).

Incertitudes face au « 100 % Santé »
La croissance enregistrée en 2019 pourrait être de courte durée. Car le marché recule fortement depuis trois mois, avec une baisse de plus de 7 % selon les dernières statistiques de la Banque de France (1). Une chute attribuée à l’entrée en vigueur début 2020 de la réforme du « 100 % Santé » et de l’effet d’attentisme qu’elle a provoqué à la fin de l’année dernière, certains porteurs de lunettes ayant probablement différé leur achat d’équipement pour bénéficier d’un reste à charge nul ou limité. L’impact du panier A (0 RAC) est, en effet, loin d’être négligeable, si l’on se réfère aux premiers chiffres communiqués début février par le Rassemblement des opticiens de France : l’offre "100 % Santé" aurait d’ores et déjà séduit 18 % des clients. 10 % auraient opté pour un équipement complet sans reste à charge et 8 % auraient choisi des équipements mixtes (2). Une proportion qui devrait logiquement progresser dans les mois qui viennent.

Le nouveau cadre réglementaire aura donc un effet structurant majeur en 2020, et même au-delà, au fur et à mesure de la montée en charge de la réforme. Celle-ci pourrait indirectement entraîner une reconfiguration de la distribution, au profit des enseignes les mieux préparées au « choc » du 100 % Santé. Des enseignes qui continuent de prendre des parts de marché aux indépendants et qui captent déjà 71 % des ventes d’optique.


(1) Recul constaté sur la période allant de novembre 2019 à janvier 2020, par rapport aux trois mois précédents (août à octobre 2019).
(2) Ces données intègrent les bénéficiaires de la C2S (Complémentaire Santé Solidaire).


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

La dynamique des e-pharmacies en Europe

Newpharma, Zur Rose, Shop Apotheke, Pharmasimple, PharmaMarket, Amazon… : qui sont les acteurs clés et les stratégies de ces nouveaux acteurs de la distribution des produits de santé ?

La proposition de loi ASAP et son article 34 ont provoqué une levée de bouclier au sein de la profession ...

août 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

La blockchain : quel potentiel dans le secteur de la santé ?

Échanges des données de santé, optimisation des essais cliniques, traçabilité des produits et modernisation de la supply chain

juillet 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

CPTS, MSP, ESP et centres de santé : comment les collectifs de soins …

Coordination des soins, lutte contre les déserts médicaux, nouveaux modes d’exercice de la médecine : le regroupement des professionnels de santé annonce une révolution des soins primaires

Largement encouragés depuis une dizaine d’années, le regroupement des professionnels de santé en médecine de ville et les coopérations interprofessionnelles ...

juillet 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Pharma 4.0 : transformation numérique de la production et de la suppl…

Comment moderniser la production et la supply chain d’une filière hautement réglementée et quelles leçons tirer de la crise du COVID-19 ?

juin 2020

Découvrir