RESTAURATION HORS DOMICILE EN 2019 : L’HEURE DU BILAN

RESTAURATION HORS DOMICILE EN 2019 : L’HEURE DU BILAN

Malgré les grèves de décembre, c’est au global un bon millésime pour la RHD en 2019. Les résultats satisfaisants de l’année qui vient de s’écouler sont à imputer à la restauration rapide et à l’essor de la livraison.

Selon le bilan annuel de NPD Group, le volume d’affaires de la restauration hors domicile (RHD) a atteint 57,3 Md€ et le secteur a, au final, plutôt bien résisté en 2019. Rappelons que 2018 avait été une année en demi-teinte avec une légère hausse en valeur (+ 1 %), la fréquentation ayant été fortement pénalisée sur le dernier trimestre par l’effet « Gilets jaunes ». Sur 2019, le marché de la RHD a donc mieux performé avec une croissance de + 1,7 %. La fréquentation, en hausse au global de 0,8 %, a crû tout au long de l’année : + 0,6 % au 1er trimestre, + 1,2 % au 2e, + 1,5 % au 3e, quasi-stabilité au dernier trimestre malgré les nouvelles perturbations sociales. Côté segments, la restauration rapide reste la locomotive du secteur dans l’Hexagone : + 4,5 % pour les dépenses totales, + 2,6 % pour la fréquentation. « En 5 ans, c’est + 18 % de croissance des dépenses », indique NPD Group. L’autre « surcontributeur » à la croissance est la livraison de repas avec une progression de 8,1 % en visites en 2019. Elle ne représente encore certes que 3 % des visites totales, mais concentre un quart de l’ensemble des gains du marché.

Un secteur sous pression en décembre

Ces chiffres satisfaisants auraient toutefois pu être encore meilleurs. Ils masquent, en effet, l’impact économique des grèves de décembre. Le secteur a été indéniablement affecté par celles-ci comme l’ont constatées les deux organisations professionnelles. Selon l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), les brasseries parisiennes situées à côté des gares ont vu fondre leur chiffre d’affaires de 30 %. Et selon les chiffres du GNI (Groupement national des indépendants), la baisse d’activité a atteint plus de 50 % à Paris, soit une perte de chiffre d’affaires évaluée à près de 300 M€ et entre 10 et 25 % en région. De son côté, l’institut CHD Expert dans son Foodservice Activity Report a également analysé l’impact des grèves. Il en ressort que l’activité, notamment francilienne, a plongé de façon significative sur le dernier mois de l’année. Ainsi, 66 % des professionnels de la restauration à table et 70 % des professionnels de la restauration rapide ont enregistré une baisse de chiffre d’affaires à hauteur de 22 %.

Pour aller plus loin découvrez notre étude sur la restauration rapide


Les dernières Études

PANEL DITRIBUTEURS

Le marché du jardin amateur

Chiffres exclusifs et détaillés des ventes par rayon, par circuit et univers de consommation, issus d’un panel distributeurs sorties de caisse

2018 restera dans les annales comme l’une des plus compliquées pour le secteur du jardin. Sur le plan climatique tout ...

septembre 2019

Découvrir

Le marché français du sport connecté

Enjeux,perspectives et nouveaux modèles économiques du sport 3.0

La révolution de l’Internet des Objets (IoT) touche de nombreux secteurs dont le sport qui a largement contribué à la ...

octobre 2015

Découvrir

Hébergement touristique

Un renouveau de l’offre en France

  • Avoir une vision précise de la dynamique de l’offre touristique française et des hébergements les plus performants
  • Identifier ...

mai 2015

Découvrir

Le marché mondial de l'outdoor

Evolution des modèles de développement et inflexions stratégiques

  • Disposer de tous les chiffres clés du marché, par zone géographique et par univers
  • Benchmarker les positions concurrentielles ...

novembre 2014

Découvrir