IMPACT DE LA LOI EGALIM SUR LES VENTES DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION

IMPACT DE LA LOI EGALIM SUR LES VENTES DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION

Hausse des prix, baisse des promotions, retour en grâce des MDD… 8 mois après son entrée en vigueur, Nielsen dresse un premier bilan de la loi « Agriculture et Alimentation » en grande distribution.

La loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous », appelée plus couramment « loi Agriculture et Alimentation » ou « loi Egalim », a été adoptée le 30 novembre 2018. Elle a pour objet de permettre, d’une part, d’assurer un meilleur équilibre des relations commerciales entre producteurs, industriels et distributeurs en vue, à terme, d’améliorer la rémunération des agriculteurs, et d’autre part, d’offrir aux consommateurs une alimentation plus saine.
Lutter contre la spirale déflationniste
Une de ses dispositions a pour objectif de lutter contre la guerre des prix entre les distributeurs. Deux mesures ont ainsi été prises en la matière. D’une part, le seuil de revente à perte des denrées alimentaires (prix en dessous duquel un distributeur a l’interdiction de commercialiser un produit) a été relevé de 10 %, de façon à ce que les marges des fournisseurs soient un tant soit peu préservées. Et d’autre part, les promotions sur les produits alimentaires vendus aux consommateurs dans les grandes surfaces sont encadrées, tant en valeur qu’en volume. Une limitation de la promotion à 34 % du prix initial et à 25 % du volume a ainsi été mise en place. La pratique du « 1 acheté, 1 gratuit » est, par exemple, désormais interdite.
Des effets immédiats sur les prix et les remises
L’institut Nielsen vient de publier un premier bilan, 8 mois après de la mise en place de ces deux mesures. Et, chiffres à l’appui, l’étude montre qu’elles ont permis de « mettre fin à la déflation, d’enrayer la surenchère promotionnelle et marquent le grand retour des marques propres ». En effet, toutes les grandes marques ont enregistré des hausses de prix sur les 8 premiers mois de l’année après 7 ans de déflation continue où les prix avaient baissé de 15 %. Ce sont les spiritueux qui affichent la hausse de prix la plus élevée, avec une progression de + 4 % pour les whiskies par exemple, mais également les produits frais peu transformés tels le beurre, les poissons, les fruits de mer et les produits carnés.
Suite à l’encadrement des politiques promotionnelles, la proportion des ventes réalisées en promotion a reculé pour s’établir à 19,3 % en 2019, soit 2,4 points de moins qu’en 2017, au plus haut de la guerre des prix. Les produits saisonniers sont particulièrement concernés (glaces, champagne, foie gras, chocolats…) par cette baisse des remises. Enfin, la loi Egalim a bénéficié aux marques propres des distributeurs (MDD) qui améliorent leur compétitivité prix et regagnent des parts de marché après 7 années de baisse. Et, pour la première fois depuis 2012, les MDD sont plus dynamiques que les marques nationales.


Les dernières Études

Nouveauté

Les leviers de croissance de la restauration rapide en France

Concepts prometteurs, services innovants, emplacements stratégiques

La restauration rapide défend bien son statut de locomotive de la restauration commerciale dans l’hexagone.

décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le marché de la seconde main dans la mode et le luxe

Saisir les opportunités de business et d’image du marché de l’occasion face aux nouveaux comportements d’achat des consommateurs

En 6 ans, le marché mondial de l’habillement de seconde main a plus que doublé passant de 9,7 milliards d’€ ...

novembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le marché français de la santé et du bien-être au naturel

Phytothérapie, aromathérapie, probiotiques, homéopathie… Dynamique et perspectives du marché du selfcare au naturel

Alors que les ventes de médicaments OTC sont en recul, les marchés de la naturalité enregistrent de fortes progressions à ...

septembre 2019

Découvrir

PANEL DITRIBUTEURS

Le marché de l'animal de compagnie

Chiffres exclusifs et détaillés des ventes par circuit, par famille d'animaux et univers de consommation, issus d'un panel distributeurs sorties de caisse

septembre 2019

Découvrir