2018, UNE ANNÉE ENCORE BIEN ORIENTÉE POUR LES VENTES DE BOISSONS

2018, UNE ANNÉE ENCORE BIEN ORIENTÉE POUR LES VENTES DE BOISSONS

Malgré un 1er semestre décevant, les ventes de boissons ont augmenté de 2,1 % en 2018, selon le bilan annuel établi par Nielsen avec son panel de détaillants hors domicile, grâce à l’effet conjugué de la canicule et de la Coupe du monde.

L’année 2018 a finalement été un bon millésime pour les ventes de boissons avec et sans alcool (hors vins et champagnes) en hors domicile. La reprise enclenchée en 2017 s’est poursuivie. En dépit d’un 1er semestre mal orienté (- 1,9 % en volume), celles-ci ont clôturé l’année avec une progression de 2,1 % en volume (+ 3 % en valeur) par rapport à 2017. Et ce, en raison d’un environnement favorable : une météo estivale très ensoleillée et l’effet Coupe du monde. Excepté les spiritueux (- 1,4 %), moins favorisés par des conditions météorologiques clémentes, les autres familles de produits sont en croissance : + 2,6 % pour les eaux, + 2,4 % pour les bières, + 1,3 % pour les boissons sans alcool. Les boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) progressent grâce à la belle dynamique des boissons au thé (+ 10,1 %) et le retour dans le vert des colas (+ 0,2 %). La performance de la catégorie bières a été tirée par le segment des bières de spécialité (+ 6,5 %). Les autres segments des bières, historiquement en recul, ont cette année réussi à stabiliser leurs volumes (- 0,2 % pour le cœur de gamme, + 0,2 % pour l’entrée de gamme) sous le double effet Coupe du monde-météo. Du côté des spiritueux, les évolutions sont toujours très contrastées selon les produits. Le gin poursuit sa croissance exceptionnelle (+ 19 %). De même, les rhums (+ 2,4 %), les purs malts (+ 4,7 %) et les amers (+ 8,3 %), grâce au Spritz, tirent leur épingle du jeu. À l’inverse, les vodkas (- 2 %) et les anisés (- 7,3 %) sont toujours les plus affectés par la décroissance.

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur le marché du snacking en France


Les dernières Études

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché de l’animal de compagnie

Chiffres exclusifs et détaillés des ventes par circuit, par famille d’animaux et univers de consommation, issus d’un panel distributeurs sorties de caisse

Après un point bas en 2017, le marché des animaux de compagnie accélère sa progression depuis 2 ans.

juin 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché du jardin amateur

L’étude la plus complète pour connaître en détail les tendances de consommation et préparer la relance

L’année 2019 a été un excellent millésime pour le marché du jardin.

juin 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché et les perspectives du e-commerce alimentaire

Comment répondre aux enjeux et capter le potentiel du marché suite à la forte accélération liée à la crise ?

En France, dans un contexte plutôt morose pour la grande distribution (déconsommation ; difficultés de l’hypermarché ; annonce de suppressions ...

mai 2020

Découvrir

Les leviers de croissance de la restauration rapide en France

Concepts prometteurs, services innovants, emplacements stratégiques

La restauration rapide défend bien son statut de locomotive de la restauration commerciale dans l’hexagone.

décembre 2019

Découvrir