LE MARCHÉ DE LA FENÊTRE A POURSUIVI SUR SA LANCÉE EN 2018

LE MARCHÉ DE LA FENÊTRE A POURSUIVI SUR SA LANCÉE EN 2018

L’exclusion des fenêtres du CITE au 1er juillet a dynamisé les ventes sur les premiers mois de 2018. Mais le fort ralentissement des mises en chantier inquiète les professionnels pour l’avenir.

Le marché de la fenêtre a enregistré, en 2018, sa 3e année de croissance consécutive, selon les dernières statistiques de TBC Innovation. Comme chaque année, l’institut a dévoilé le bilan annuel du secteur, à partir d’une enquête réalisée auprès de 400 acteurs de la pose et de la commercialisation de fenêtres en France. Les professionnels de la menuiserie ont ainsi écoulé plus de 10 millions d’unités l’an passé, un volume en hausse de 3 % sur un an, après 4 % en 2017. La demande a été portée, en particulier, par le marché du neuf. Le nombre de fenêtres posées en construction neuve a progressé de 4 %, une évolution qui reflète surtout le stock de projets de construction commencés en 2017 et début 2018 (la pose des fenêtres intervenant 6 mois à 1 an après le démarrage des chantiers).

Le marché de la rénovation, qui constitue le premier débouché du secteur, a été moins dynamique. Les ventes ont augmenté de 2 %, tirées par un afflux de commandes sur la première partie de l’année avant la sortie des fenêtres du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) survenue au 1er juillet 2018. Elles ont finalement été réintroduites au 1er janvier 2019, mais leur suppression du dispositif pendant 6 mois aura permis au secteur de profiter d’un effet d’aubaine. Pour 48 % des artisans interrogés par TBC Innovation, l’annonce de la fin du CITE a poussé leurs clients à se décider dans le début d’année 2018. 35 % des répondants estiment que la fin prévue du dispositif a eu un impact faible sur leur activité et 31 % pensent que cela a réduit le nombre de leurs clients.
 

Pour 2019, la conjoncture s’annonce difficile. Le retournement du marché de la construction neuve va fortement peser sur l’activité, aussi bien dans le collectif que l’individuel. La société d’études note que « les professionnels sont plus pessimistes que les années précédentes » : 24 % des sondés anticipent une année en repli dans le neuf, 44 % une stabilité et 14 % une hausse (17 % ne se prononçant pas). Du côté de la rénovation, la tendance est sensiblement la même. La réintroduction du CITE ne semble pas rassurer les professionnels de la menuiserie sur leur avenir…

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur le marché français de la rénovation énergétique des logements. 


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Quel renouveau pour le marché de l’immobilier commercial ?

Transformation des modèles et création de nouvelles sources de valeur : perspectives du marché à horizon 2022 et 2025

Le e-commerce, l’instabilité économique, l’évolution de l’urbanisme, la reconfiguration des territoires et la multiplicité des formats de commerce physique, ont ...

juin 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le marché de l'Energy Smart Home

Qui seront les grands gagnants du décollage du marché de la maison connectée et intelligente ?

Longtemps dans les starting blocks, le marché de la maison connectée décolle, enfin, en France. Et il est un domaine ...

mai 2019

Découvrir

Le marché français de la rénovation énergétique des logements

Quels acteurs vont profiter du nouveau plan de rénovation ?

Le plan de rénovation énergétique des bâtiments annoncé début 2018 se met en place. La campagne FAIRE (Faciliter, Accompagner et ...

décembre 2018

Découvrir

Les nouveaux enjeux de la promotion immobilière

Evolution des usages, nouvelles technologies et défis énergétiques transforment les attentes du marché

Après deux années très vigoureuses, le marché de la promotion immobilière voit le vent tourner.

décembre 2018

Découvrir