LE LEEM LIVRE UN BILAN CONTRASTÉ DU MARCHÉ PHARMACEUTIQUE EN FRANCE

LE LEEM LIVRE UN BILAN CONTRASTÉ DU MARCHÉ PHARMACEUTIQUE EN FRANCE

La dynamique de l’export et des ventes à l’hôpital permettent de compenser la baisse tendancielle du marché officinal.
Comme chaque année, le Bilan économique réalisé par Les Entreprises du Médicament (Leem) dresse une analyse des évolutions du marché et du secteur pharmaceutique en France.
L’année 2016 poursuit globalement les tendances observées depuis le début des années 2010. On note toutefois qu’après 4 années de baisses consécutives, les ventes officinales de médicaments remboursables se sont stabilisées à 18 187 M€, une évolution liée à un effet prix positif qui a permis de compenser l’érosion des volumes (-0,2 %) par rapport à 2015. Autre bonne nouvelle de 2016 : la forte dynamique des médicaments non remboursables, pour l’essentiel d’automédication, en croissance de plus de 17 %, à 2 075 M€. Ces tendances positives ne parviennent cependant pas à masquer le déclin tendanciel de l’ensemble du marché officinal, en recul de 840 M€ depuis 2012. Une perte importante qui s’explique par le renforcement des mesures de régulation économique, associant baisses de prix, augmentation de la part des génériques et maîtrise « médicalisée » des prescriptions.
L’hôpital et l’export : deux relais de croissance pour les entreprises du médicament
L’atonie du marché officinal contraste avec la bonne dynamique des ventes réalisées auprès des établissements hospitaliers (hôpitaux publics et cliniques privées). Représentant près de 28 % du marché pharmaceutique France (hors export), celles-ci continuent de progresser à un rythme soutenu (+7,5 % entre 2015 et 2016), portées par les nouveaux médicaments, notamment en oncologie. Ces tendances se poursuivent d’ailleurs sur le début de 2017. À fin juillet, les ventes à l’officine ont, en effet, progressé de 0,8 % en cumul mobile annuel (+0,2 % en cumul fixe depuis janvier), alors que le marché hospitalier a augmenté de +8,4 % sur les 12 derniers mois, porté par les médicaments hors GHS.
Autre levier de croissance, celui des exportations, qui représentent près de 48 % des ventes réalisées par les laboratoires pharmaceutiques implantés en France (+0,8 % en 2016). Une part qui n’a cessé de progresser au cours de ces 10 dernières années, mais qui tend néanmoins à se stabiliser depuis 2014. La balance commerciale de médicaments s’est établie l’année dernière à +7,6 Mds€, soit une très légère progression de 0,3 % par rapport à 2015. Une performance qui mérite toutefois d’être soulignée, eu égard au solde fortement déficitaire des échanges commerciaux de la France (-48,1 Mds€ en France).

Bilan économique du Leem


Les dernières Études

OBSERVATOIRE

L’Observatoire des groupements et des enseignes de pharmacies en Fran…

Positionnement, stratégies et perspectives des groupements et des enseignes de pharmacies

Enquête auprès des directions Marketing & Ventes des laboratoires pharmaceutiques, des fabricants de dispositifs médicaux et de produits hors monopole ...

décembre 2017

Découvrir

NOUVEAUTE

Les stratégies digitales des laboratoires pharmaceutiques

Transformation des organisations, nouveaux réseaux d’innovation et écosystème élargi à l’ère de la santé connectée

Par sa dimension systémique, la révolution numérique induit des bouleversements majeurs au sein des entreprises, transformant modèle d’affaires, organisation, culture ...

décembre 2017

Découvrir

NOUVEAUTE

Les programmes de prévention santé en entreprise

Effet de mode ou offre durable ?

Les Corporate Wellness Programs, ou programmes de santé et de bien-être en entreprise, s’inscrivent dans une approche globale et coordonnée ...

décembre 2017

Découvrir

NOUVEAUTE

Quelles perspectives pour la médecine à distance en France ?

Télémédecine, téléconseil médical et télésuivi par les objets connectés santé

De nouvelles pratiques médicales à la croisée de plusieurs enjeux qui traversent notre système de santé

novembre 2017

Découvrir