LA DISTRIBUTION DE MEDICAMENTS A DOMICILE PAR LA POSTE

LA DISTRIBUTION DE MEDICAMENTS A DOMICILE PAR LA POSTE

L’alliance de La Poste avec les pharmaciens d’officine et la start-up Medissimo va lui permettre d’expérimenter la livraison à domicile de médicaments.

Conformément à son plan stratégique « La Poste 2020, conquérir l’avenir », le groupe public accélère la diversification de ses métiers vers de nouveaux services de livraison à domicile et d’assistance aux personnes âgées, fragiles et/ou isolées. La Poste va ainsi expérimenter dans la région bordelaise la livraison à domicile de médicaments, grâce au partenariat signé avec le site mesoigner.fr, leader de la conception de sites pour la vente de médicaments en ligne, et la start-up Medissimo, spécialisée dans le développement et la commercialisation de piluliers.

Concrètement, à partir de son compte personnel créé sur le site dédié www.mesmedicamentschezmoi.com, le patient peut scanner son ordonnance, passer commande auprès du pharmacien de son choix, choisir le jour de ramassage de l’ordonnance, puis de livraison de ses médicaments, commander d’autres produits de santé et poser des questions sur une messagerie sécurisée. Le facteur dépose dans la foulée l’ordonnance à la pharmacie et vient récupérer les médicaments placés dans un emballage sécurisé. Parallèlement, le module développé par mesoigner.fr prévient le pharmacien, quel que soit le poste de travail et le logiciel de gestion utilisé. En phase de test à partir du 1er octobre prochain, ce nouveau service devrait être déployé au niveau national à partir de janvier 2017(1).

Pour le réseau officinal, cette alliance « facteur-pharmacien » présente de nombreux intérêts, dans la mesure où elle valorise les compétences respectives des quelque 17 000 facteurs et 22 000 pharmaciens d’officine, confrontés chacun dans leur domaine à un ralentissement de leurs activités. D’une part, ce service permet aux officinaux de développer (enfin) leur activité de portage à domicile, grâce à une logistique de proximité qui leur fait aujourd’hui défaut. D’autre part, il s’inscrit pleinement dans le suivi et l’amélioration de l’observance thérapeutique des patients, avec à la clé une rémunération additionnelle pour la mise en pilulier des médicaments(2).

À l’horizon 2020, l’objectif de La Poste est de se doter « d’une nouvelle vision en adéquation avec ses valeurs, ses missions fondamentales et ses savoir-faire », en misant sur la convergence de ses réseaux physiques et numériques. Une feuille de route que les pharmaciens d’officine auraient tout à fait intérêt à partager...

(1) Ce nouveau service sera facturé au patient 8,90 € par livraison, 47,40 € pour 6 livraisons, 19,90 € pour un mois de traitement en pilulier et 49,90 € pour un mois de traitement en pilulier connecté.

(2) Cette prestation est rémunérée 8 € par pilulier préparé.


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Les nouveaux modèles de la pharmacie d’officine, édition 2021

Impact de la crise de la Covid-19, nouveaux services pharmaceutiques, transformation numérique et montée en puissance des enseignes

Engagées il y a une dizaine d’années avec la loi HPST et la convention pharmaceutique de 2012, les mutations de ...

février 2021

Découvrir

INCLUT UNE ENQUÊTE POST-COVID

Immobilier logistique en 2021 et au-delà : quels clients, quels modèl…

Comment se positionner pour capter les mutations à venir à horizon 5 ans ?

Boosté par la demande d’entrepôts XXL, l’immobilier logistique a bénéficié, ces dernières années, de la croissance soutenue du e-commerce et ...

octobre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché et les perspectives du e-commerce alimentaire

Comment répondre aux enjeux et capter le potentiel du marché suite à la forte accélération liée à la crise ?

En France, dans un contexte plutôt morose pour la grande distribution (déconsommation ; difficultés de l’hypermarché ; annonce de suppressions ...

mai 2020

Découvrir

Les nouveaux défis de la maintenance industrielle

Usine 4.0, maintenance prédictive, besoins en main d’œuvre qualifiée… comment les prestataires se préparent à une nouvelle ère ?

La maintenance des outils industriels et équipements de production est, aujourd’hui plus que jamais, au cœur des préoccupations des entreprises.

novembre 2018

Découvrir