Le marché de la logistique du froid

Le marché de la logistique du froid

Quelles perspectives face aux mutations des secteurs alimentaire et santé ?

À partir de 2 950 € HT

Publiée en décembre 2018

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en décembre 2018
120 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Sabrina TIPHANEAUX

Une étude pour : 

  • Dresser un état des lieux du marché du transport sous température dirigée (taille, arène concurrentielle…)
  • Anticiper l’impact des mutations des secteurs alimentaire et de la santé sur l’économie du transport à température dirigée à horizon 2021 et 2025 
  • Identifier les filières les plus attractives pour les prestataires à moyen terme
  • Analyser les modèles économiques les mieux positionnés face à ces enjeux

Healthy-Food, Fast-Food, Food-Delivery… ces nouvelles tendances qui dynamisent la logistique du froid

Le chiffre d’affaires généré par le transport sous température dirigée va augmenter de plus de 50 % d’ici 2025. Mais derrière cette croissance, une profonde mutation de la typologie des flux va s’opérer. C’est l’une des conclusions phares auxquelles sont parvenus les consultants des Echos Etudes qui livrent la première étude sur « Le marché de la logistique du Froid » (décembre 2018). Réalisée à partir de l’analyse des comptes d’un échantillon de prestataires représentant 80 % du chiffre d’affaires cumulé du secteur et d’interviews, elle dresse un état des lieux unique des flux de marchandises transportées sous température dirigée et de leur potentiel de croissance à moyen terme.

Les flux de transports sous température dirigée (que ce soit pour un maintien de température en froid positif ou négatif, ou en 15-25°C) représentent un potentiel de près de 10 milliards d’euros, dont les deux-tiers (6,5 milliards d’euros) sont externalisés auprès de prestataires de transport. Ils adressent essentiellement la filière alimentaire qui capte aujourd’hui 91 % des besoins du marché. Loin derrière, la filière santé, est le deuxième débouché du secteur avec une part de 6 %. Si les autres filières (fleurs, certains produits cosmétiques, certains composants électroniques) peuvent paraître marginales, elles sont de taille suffisante pour rendre économiquement viables des PME/TPE spécialisées ou même des filiales dédiées de grands groupes du transport en quête de diversification.

Un des marchés les plus dynamiques de la logistique

Au-delà de sa taille, la logistique du froid est attractive par son dynamisme. Peu de marchés du transport peuvent, en effet, se prévaloir d’une progression de 4 % par an, et même 9 % si l’on raisonne à coût de carburant constant. L’essentiel de la croissance se fait dans la filière alimentaire où la volonté de consommer plus sain, la quête de solutions de repas pratiques et rapides (plats traiteur, snacking, repas livrés) ainsi que la démultiplication de supérettes de centre-ville, favorisent l’émergence de nouveaux flux et de nouveaux prestataires. Ceux-ci, par une offre plus adaptée aux nouveaux besoins ont permis la croissance de l’externalisation des transports à température dirigée chez certains chargeurs qui traditionnellement internalisaient la logistique, comme la restauration collective et les commerces de proximité.

Les Echos Etudes a estimé à 3,5 milliards d’euros, le chiffre d’affaires généré par ces nouveaux besoins d’ici 2025. De quoi faire croître le marché du transport sous température dirigée de 50 % à cet horizon. Même si le rythme de croissance devrait progressivement ralentir dans les années à venir, le potentiel n’en reste pas moins important.

Davantage de colis et de flux régionaux

Mais cette croissance va échapper en partie au transport en palette et la traction. L’externalisation du transport chez les détaillants et dans la restauration ainsi que le développement des circuits courts, vont favoriser les flux de colis sous température dirigée et régionaux, en VUL, qui occuperont une part croissante sur le marché.

Cette mutation du mix va nécessairement provoquer de nouveaux mouvements sur le marché. Transporteurs PL, spécialistes VUL et expressistes… tous vont chercher à capter cette manne. Entre le renforcement de la position concurrentielle de certaines TPE et PME régionales, la volonté des grands transporteurs frigorifiques d’asseoir leur ancrage territorial, la fragilisation d’acteurs confrontés à des besoins en investissement croissants pour se conformer aux nouvelles exigences de la logistique urbaine, l’arrivée de nouveaux acteurs, start-ups ou grands intégrateurs, et l’attractivité des spécialistes du dernier kilomètre… le paysage concurrentiel va profondément évoluer dans les années à venir.

LES + DE L’ETUDE

  • Une approche prospective, permettant d’identifier les futurs enjeux du transport à température dirigée
  • Une focalisation sur les enjeux générés par les mutations de la distribution et de la logistique urbaine
  • Une analyse économique segmentée

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies Patient-Centric et Beyond-the-pill de la Pharma et des…

Créer de la valeur grâce à des solutions intégrées : un impératif pour les industries de santé

Décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le secteur bancaire français

Tour d’horizon des principales thématiques qui impactent les banques françaises

Décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

L' avenir des laboratoires de biologie médicale

Nouveaux modèles économiques, nouveau jeu concurrentiel

Décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Smart Healthy Cities

La santé à l’heure des territoires numériques, de l’intelligence artificielle et du Big Data

Décembre 2019

Découvrir