Télémédecine et télésoin : quelles perspectives face à la crise sanitaire ?

Télémédecine et télésoin : quelles perspectives face à la crise sanitaire ?

L’épidémie de Covid-19 va-t-elle durablement modifier les usages et les pratiques des patients et des professionnels de santé ?

À partir de 2 950 € HT

Publiée en décembre 2020

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en décembre 2020
150 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Hélène CHARRONDIERE

Les + de l’étude :

  • Tous les chiffres clés du secteur de la télémédecine et du télésoin, avant et depuis le début de l’épidémie
  • L’analyse des modèles économiques selon les solutions techniques, les modalités de tarification proposées et les segments investis
  • Les nouvelles incitations réglementaires et politiques au développement de la télémédecine, issues de la crise sanitaire et pérennisées par le Ségur de la Santé
  • La cartographie des acteurs investissant ce marché : GRADeS, fournisseurs de solutions globales, assembleurs de solutions techniques, éditeurs de logiciels, plates-formes connectées à des dispositifs médicaux, plates-formes destinés au secteur hospitalier, au secteur libéral et/ou à la coordination ville-hôpital

La révolution numérique des pratiques médicales est en marche

Présentée il y a un an par le ministère de la Santé, la feuille de route « Accélérer le virage numérique » n’avait évidemment pas anticipé une telle transformation des usages et l’adoption aussi rapide de solutions qui n’existaient pas début 2020. Fait le plus visible, l’augmentation des téléconsultations est le phénomène le plus marquant de cette révolution. En quelques mois, la part des téléconsultations est passée de 0,2 % à plus de 5 % du nombre total des consultations médicales, après avoir dépassé 25 % au plus fort de la première vague de l’épidémie. La crise sanitaire a joué comme un révélateur et démontré l’utilité de la téléconsultation pour maintenir l’accès aux soins et éviter la sur-fréquentation des cabinets médicaux. Au-delà des circonstances particulières liées à la crise sanitaire, les usages à plus long terme de la télémédecine dépendront de la volonté de l’Assurance-maladie de pérenniser un certain nombre de règles qui ont été assouplies lors du confinement.

La télésurveillance à domicile, un marché promis à un bel avenir

Le télésuivi et la télésurveillance médicale à domicile ou en Ehpad démontrent aussi leur utilité pratique et leur adoption rapide, tant par les médecins que par les patients. Une solution comme Covidom, co-développée par Nouveal e-santé et l’AP-HP, a été déployée dès le début du mois de mars. Elle a d’ores et déjà été utilisée par 60 000 patients, 320 établissements de santé et 20 000 praticiens. D’autres appli ont été rapidement développées, comme celle utilisée par le CHU de Montpellier, MHLink. Ces solutions se révèlent pertinentes dans le contexte épidémique actuel (suivi des personnes contaminées ou potentiellement contagieuses) et au-delà, dans le cadre du monitoring des pathologies chroniques ou pour optimiser la gestion des phases de pré et post-hospitalisation.

Le développement du télésoin par les professions paramédicales

Autre fait marquant de cette crise, l’adaptation rapide des modalités réglementaires et du remboursement des actes de télésoin, que l’Assurance Maladie a souhaité favoriser pour les sages-femmes (suivi des grossesses à distance), les masseurs-kinésithérapeutes et les orthophonistes (rééducation à distance), ainsi que pour les infirmières libérales. Ces dernières peuvent ainsi suivre à distance un patient contaminé par la Covid-19, l’acte de télésuivi étant assuré par vidéotransmission ou par téléphone, si le patient n’a pas d’ordinateur, de smartphone ou de connexion Internet.
La téléconsultation, le télésoin et la télésurveillance médicale se sont rapidement imposés depuis le début de l’épidémie, faisant mentir les nombreux sceptiques sur la transformation des pratiques médicales par le numérique… Ces solutions devraient continuer à être utilisées, tant que la circulation du virus demeurera active et que les règles de distanciation physique resteront en vigueur. Cette crise s’inscrit dans un temps long, propice à une modification durable des usages, tant chez les médecins que chez les patients.

Pour toute information ou pré-commande, vous pouvez contacter notre service client : etudes@lesechos.fr

Les dernières études

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Le marché de la rénovation énergétique des logements

Qui tirera profit de la nouvelle manne financière du plan de relance ?

Décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les nouveaux modèles de la pharmacie d’officine, édition 2020

Impact de la crise de la Covid-19, nouveaux services pharmaceutiques, transformation numérique et montée en puissance des enseignes

Décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Télémédecine et télésoin : quelles perspectives face à la crise sanit…

L’épidémie de Covid-19 va-t-elle durablement modifier les usages et les pratiques des patients et des professionnels de santé ?

Décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

La dynamique des e-pharmacies en Europe

Newpharma, Zur Rose, Shop Apotheke, Pharmasimple, PharmaMarket, Amazon… : qui sont les acteurs clés et les stratégies de ces nouveaux acteurs de la d…

Novembre 2020

Découvrir