Marché mondial des parfums et cosmétiques

Marché mondial des parfums et cosmétiques

Relever les défis de demain

À partir de 2 950 € HT

Publiée en décembre 2016

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en décembre 2016
150 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Cécile DESCLOS

Une étude de marché pour :

  • Disposer des chiffres clés du marché
  • Décrypter et comparer les performances financières et les stratégies des acteurs
  • Anticiper les évolutions du secteur et identifier les stratégies gagnantes

 Un marché toujours bien orienté mais un secteur sous tension

Le marché mondial des parfums et cosmétiques est structurellement bien orienté. Il affiche de nouveau en 2015 une croissance satisfaisante. Pour autant, les performances des acteurs sont contrastées. Le secteur est sous tension comme l’illustrent :

  • L’accord de cession de 41 marques de son portefeuille beauté conclu en juillet 2015 par Procter & Gamble avec Coty 
  • La déconsolidation des activités nord-américaines d’Avon en décembre 2015 
  • Le rachat d’Elizabeth Arden par Revlon en juin 2016.

Ces éléments témoignent des défis auxquels font face les acteurs, notamment :

  • La transformation des rapports de force au profit des distributeurs, à la faveur notamment des alliances à l’achat (cf. GSA françaises) et des opérations de fusions-acquisitions (cf. rachats de Nuance et World Duty Free par Dufry ou d’Alliance Boots et Rite Aid par Walgreens) 
  • L’accroissement de la pression concurrentielle sous l’effet du déploiement à l’international des groupes issus des nouveaux marchés (cf. engouement pour la K-beauty), du succès des budget brands, de l’émergence de « nouvelles stars » portées par les réseaux sociaux (cf. Anastasia Beverly Hills). A ceci s’ajoute, sur les marchés traditionnels, la sophistication des MDD tandis que, sur les nouveaux marchés, les marques locales fleurissent 
  • L’évolution des attentes des consommateurs, le processus de digitalisation des comportements d’achat rebattant les cartes du jeu concurrentiel.

Gestion dynamique de l’offre, retailization et digitalisation pour bénéficier à plein de la croissance du marché

Sur des marchés de plus en plus segmentés, de nombreux acteurs s’inscrivent dans une logique de développement matriciel de l’offre s’appuyant largement sur la croissance externe (L’Oréal, Unilever, Coty, …). Cette stratégie peut être dilutive et les fusions-acquisitions ne sont pas sans risque (cf. dépréciations sur Clarisonic et Magic passées par L’Oréal au S1 2016). Des ajustements peuvent s’avérer nécessaires avec, dans certains cas, des recentrages d’ampleur.
La retailization est une tendance lourde qui ne se limite pas aux seules marques du sélectif (cf. L’Oréal Paris, Maybelline). L’enjeu est triple : mettre en scène la marque et son rituel, nouer un contact direct avec la clientèle et tester de nouvelles formes de distribution, alternatives aux multimarques.
Le digital est au centre des stratégies de croissance. Outre l’expansion du e/m-commerce, circuit de distribution désormais majeur comme en témoignent les performances d’Estée Lauder (plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires ; 680 MUSD via les sites à l’enseigne) et L’Oréal (1,3 milliards d’euros), Internet joue également un rôle clé dans les stratégies marketing. La part des investissements médias de Clarins dédiés au numérique en Asie-Pacifique passera ainsi à 65 % d’ici deux ans (100 % sur le marché chinois).

Les " + " de l’étude

  • Tous les chiffres clés du marché mondial des parfums et cosmétiques, par zone géographique et par segment
  • Un panel d’une trentaine d’acteurs clés passés au crible
  • Un benchmark représentatif des stratégies à l’œuvre sur le marché
  • L’analyse des performances financières (chiffre d’affaires, croissance, marge, endettement, capacités d’acquisition) des principaux groupes
  • Une analyse des défis en matière de développement durable

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Cosmétique sur-mesure et nouvelles technologies : un nouveau marché

Comment l’innovation technologique transforme le secteur de la beauté de l’amont à l’aval

Septembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le marché français de la santé et du bien-être au naturel

Phytothérapie, aromathérapie, probiotiques, homéopathie… Dynamique et perspectives du marché du selfcare au naturel

Septembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le nouveau visage de l’après-vente automobile

Transition du parc, montée du e-commerce, maintenance prédictive, … quels sont les prochains modèles de l’aftermarket ?

Août 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Télémédecine et Télésoin : l’heure du passage à l’échelle

Cartographie et décryptage du nouvel écosystème français de la médecine à distance

Août 2019

Découvrir