Les stratégies digitales des  marques et enseignes de beauté

Les stratégies digitales des marques et enseignes de beauté

Les marques et enseignes de beauté se réinventent face aux nouveaux modes de consommation liés au digital

À partir de 2 950 € HT

Publiée en mai 2018

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en mai 2018
200 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Cécile DESCLOS

UNE ETUDE POUR:

  • Analyser les bouleversements de la relation client induits par le digital dans le secteur cosmétique
  • Identifier les piliers des stratégies digitales dans le secteur de la beauté et positionner les marques et enseignes de beauté en fonction de leurs options stratégiques sur le digital
  • Analyser les tendances clés de la e-beauté : digital commerce, stratégies web-to-store et services en ligne, magasin phygital, stratégies et leviers d’influence, beauté connectée…

Le marché de la beauté se transforme au gré de sa digitalisation et pour répondre aux attentes des nouvelles générations

Face à des clients de plus en plus exigeants en termes de qualité et de personnalisation et à des comportements d’achat qui se digitalisent, les acteurs du secteur de la beauté ont mis progressivement en place des stratégies dynamiques et innovantes pour s’adapter à ces mutations. Dans le même temps, la digitalisation du secteur rebat les cartes de la concurrence.  Les grandes enseignes de la parfumerie ont pris le tournant du digital, avec toutefois une transformation à plusieurs vitesses entre les enseignes, où Sephora fait la course en tête. Par ailleurs, elles se heurtent à la concurrence grandissante des pure-players généralistes comme Amazon ou de plateformes spécialisées beauté (Feelunique avec The Beautyst, BeautéPrivée…), mais également au développement des sites marchands des marques de cosmétiques et des autres distributeurs click & mortar multimarques (enseignes GSA, enseignes de parapharmacie). Côté consommateurs, une cible retient tout particulièrement l’attention de l’industrie cosmétique : les Beauty Natives, c’est-à-dire la génération née avec le digital et avec une « culture » beauté précoce. Ce groupe, fortement consommateur de produits de beauté, impose aux marques et enseignes de nouveaux codes : produits, tendances, modes de communication différents, personnalisation. Les générations actuelles, ultra-connectées, poussent donc les marques et enseignes de la beauté à se réinventer afin de se démarquer de la concurrence.

New retail : réinventer l’expérience de beauté client

Les frontières entre les canaux de distribution ont disparu, laissant place à un parcours d’achat ominicanale, unissant e-commerce, web-to-store, store-to-web, digitalisation des points de vente. La stratégie des marques et enseignes de beauté tend à devenir omnicanale, replaçant par là-même le consommateur au cœur du processus. Plus l’expérience d’achat sera personnalisée et accompagnée tout au long du parcours, plus les chances de conversion seront fortes. La vente en ligne est la première brique de la digitalisation des marques et enseignes de beauté : le e-commerce et le m-commerce des produits de beauté sont en pleine croissance. Il ne s’agit plus de ventes additionnelles, mais d’une nouvelle façon de consommer. Les marques et enseignes commencent aussi à se positionner sur le S-commerce (Facebook et Instagram). Les stratégies web-to-store des enseignes sont devenues essentielles dans une optique omnicanale et pour accroître les taux de conversion. Côté services digitaux, le store locator est proposé à 100% tandis que le click & collect est le service le moins répandu.  Pour contrecarrer la baisse de fréquentation des magasins, les enseignes de beauté misent sur une mise en scène de leurs points de vente, notamment en ce qui concernent leurs magasins phares ou « Flagships » : vitrines interactives, murs digitaux, innovations technologiques telles que les « magic mirrors » en réalité augmentée, tablettes vendeurs, espaces communautaires. Séphora est précurseur avec le déploiement de sa nouvelle génération de magasins connectés avec le concept « New Sephora Experience ».

Influenceuses et réseaux sociaux : un rôle incontournable dans le monde de la beauté

Aujourd’hui, plus de 90% des discussions relatives à la beauté se déroulent sur les réseaux sociaux. Ceux-ci, incontournables, permettent aux marques et enseignes de nourrir leur relation avec leurs clients, soit en communiquant directement avec eux, soit via des influenceurs dont l’importance est bien comprise. Les avantages de ces nouveaux médias sont nombreux : fidélisation, constitution d’une communauté ciblée, réactivité face aux dernières tendances. Cette interactivité des marques et enseignes avec leurs consommateurs est devenue possible et quotidienne, voire pluri-quotidienne, grâce au développement des smartphones. De plus, des applications mobiles ludiques adoptent les techniques de réalité augmentée pour apporter un réel bénéfice utilisateur.

Cosmétique 3.0 : la révolution est en marche

Les innovations technologiques et digitales se multiplient : objets connectés, plateformes de vente misant sur l’intelligence artificielle, soins et service sur-mesure. Les grands groupes de l’industrie cosmétique et les distributeurs ont compris l’importance stratégique que représente aujourd’hui l’innovation technologique…à la condition que ces innovations améliorent concrètement le quotidien de l’utilisateur. Dans ce contexte, ils se rapprochent des start-ups de la beauté : investissements dans les jeunes pousses, participation ou création d’incubateurs d’innovations, achats de sociétés technologiques.

Les + de l'étude :

  • Un panel de 64 marques, enseignes et pure players de la beauté : décryptage des options stratégiques sur le digital et mapping de positionnement des marques.
  • Benchmark des services et contenus en ligne proposés par les marques et les enseignes : notation des utilisateurs, programmes de fidélité, conseils/tutoriels/magazine beauté, diagnostics/consultations, newsletter ouvrant à privilèges, mise en avant de la communauté sur les RS, Live chat, store locator, click & collect, prise de RV pour service en magasin, livraison express en magasin

Le chiffre clé :

45%
des marques du panel sont shoppable sur Instagram
Source : Les Echos Etudes

Les dernières études

Nouveauté
Les Echos Études

La banque de détail face au digital

Quelles évolutions de la distribution de produits bancaires grand public dans un environnement digitalisé et plus concurrentiel ?

Juin 2018

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies phygitales dans la distribution automobile

Web-to-store, concession 2.0, parcours d’achat 100% en ligne… comment le digital transforme la distribution automobile ?

Juin 2018

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies digitales des marques et enseignes de beauté

Les marques et enseignes de beauté se réinventent face aux nouveaux modes de consommation liés au digital

Mai 2018

Découvrir

Nouveauté
Les Echos Études

Digital et innovations numériques dans l’énergie

Nouveaux business model et nouveaux entrants transforment le marché du mass market

Mai 2018

Découvrir