Le marché français du gaz naturel 2016

Le marché français du gaz naturel 2016

Qui seront les grands gagnants de demain?

À partir de 2 750 € HT

Publiée en juillet 2016

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 750 € HT


Redigée en français
Publiée en juillet 2016
150 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Sabrina TIPHANEAUX

Expert du secteur
Energie - Environnement

Une étude pour

  • Mesurer l’impact des nouvelles conditions de marché sur la concurrence
  • Analyser les enjeux et les réponses stratégiques des grands opérateurs gaziers 
  • Comparer les parts de marché des fournisseurs et nos projections d’évolution

Les fondamentaux du marché sont à nouveau bien orientés, mais attention à l’évolution de la fiscalité 

La consommation de gaz naturel est repartie à la hausse en 2015 en France, portée notamment par le redémarrage des centrales à gaz à cycle combiné en fin d’année. Ainsi, après plusieurs années difficiles, le marché est à nouveau bien orienté. Dans le même temps, le gaz naturel cherche à se faire une place dans la transition énergétique : biogaz, power to gas… de nouveaux usages émergent et offrent des relais de croissance aux opérateurs gaziers.
Mais, conséquence directe de la lutte contre le changement climatique, la fiscalité évolue au détriment des énergies carbonées. Ce qui créé une situation à double tranchant pour le gaz naturel. D’un côté, le renforcement de la taxation du CO2 permet aux centrales gaz de se repositionner dans le merit order devant les centrales charbon plus émettrices, améliorant ainsi leur rentabilité… de l’autre,  l’alourdissement des taxes rend le gaz moins compétitif que certaines énergies et en particulier l’électricité. 

Les fournisseurs alternatifs ont bénéficié d’une fenêtre de tir idéale …
et l’ont parfaitement exploitée !   

Dans un contexte de suroffre de GNL au niveau mondial, les prix de gros du gaz naturel ont fortement baissé. Une situation qui pourrait d’ailleurs perdurer dans les années à venir. Couplée à la fin partielle des tarifs réglementés, elle a permis à de nombreux opérateurs (ENI, Total, Direct Energie, Gaz de Bordeaux, etc.) d’accélérer leur pénétration du marché. La compétition a d’ailleurs été particulièrement soutenue pour les achats groupés.
Face à des concurrents agressifs, Engie a ardemment défendu ses parts de marché. Toutefois, sa condamnation par l’Autorité de la concurrence en mai 2016 pourrait sérieusement remettre en question sa politique de prix et rendre ses offres de marché moins attractives. 

Les conditions sont réunies pour une reconfiguration du marché 

A l’étroit sur le marché du gaz, les grands opérateurs gaziers accélèrent leur développement dans la fourniture l’électricité, à l’image d’ENI et de Total. Pour le pétrolier français, c’est même une petite révolution qui s’engage avec la création d’une quatrième branche dédiée au gaz et à l’électricité. Une stratégie déjà très concrète avec le rachat en juin 2016 du fournisseur belge Lampiris. En réponse, certains fournisseurs d’électricité (et EDF en premier lieu) ne vont-ils pas intensifier leurs efforts dans le gaz ?
Parallèlement, la révolution numérique est en passe de bousculer le secteur et ouvre la porte à de nouveaux entrants. Services d’efficacité énergétique, digitalisation de la relation client, compteurs communicants, objets connectés, etc. : les acteurs doivent faire évoluer leurs offres. Les réponses stratégiques à apporter (développement de compétences en interne, acquisitions de start up, logique partenariale, etc.) sont multiples pour accompagner l’évolution des business models. Dès lors, qui profitera au mieux de l’élargissement du terrain de jeu ? Quels seront les grands gagnants de l’évolution des marchés français de l’énergie ? 

Les « + » de l’étude

  • Une vision précise des forces en présence sur le marché français du gaz naturel
  • Les estimations exclusives des parts de marché de chaque fournisseur dans la fourniture d’énergie (électricité et gaz naturel) par Les Echos Etudes
  • Une analyse comparative des stratégies des acteurs clés du marché (politique de prix, ciblage commercial, gammes de services…)
  • Nos scénarios d’évolution du jeu concurrentiel : qui sont les opérateurs les mieux placés pour bénéficier de l’évolution du marché ? quels nouveaux entrants potentiels ? quelle capacité de résistance de l’opérateur historique ?

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Marché mondial des souliers de luxe

Décembre 2017

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Smart building : l’heure du décollage a sonné

Objets connectés, stockage, blockchain, … quelles solutions innovantes pour l’industrie du bâtiment ?

Décembre 2017

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Certificats d’économies d’énergie : la 4e période change la donne

Comment les obligés et délégataires vont adapter leurs stratégies de production de CEE aux nouveaux objectifs?

Décembre 2017

Découvrir

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Défis et perspectives de l'hôpital public

Regroupement et mutualisation via les GHT, objectifs de marge brute malgré de fortes contraintes financières, réorganisation du travail, mutation dig…

Décembre 2017

Découvrir