Le marché de l'animal de compagnie

Le marché de l'animal de compagnie

Chiffres exclusifs et détaillés des ventes par circuit, par famille d’animaux et univers de consommation, issus d’un panel distributeurs sorties de caisse

À partir de 4 990 € HT

Publiée en août 2019

Fiche technique

Tarif

À partir de 4 990 € HT


Redigée en français
Publiée en août 2019
417 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Sabrina TIPHANEAUX

Le panel exclusif Prom’animal

  • 9 Familles d’animaux : chien, chat, petits mammifères, oiseaux d'élevage, animaux de la nature, animaux de la basse-cour, aquariophilie, bassin, terrariophili
  • 4 Univers de consommation : accessoires et équipements, alimentation animale, produits d’hygiène et de santé, vivant
  • 6 Circuits de distribution : animalerie, Grandes Surfaces Alimentaires (GSA), Grandes Surfaces de Bricolage (GSB), jardineries, internet, Libres Services Agricoles (LISAS)

LE MARCHÉ DE L’ANIMAL DE COMPAGNIE REPART DE L'AVANT !

Un marché de 4,5 milliards d’euros

Après une année en demi-teinte, le marché des animaux de compagnie a progressé de 3,4 % en 2018, dépassant les 4,5 milliards d’euros (hors ventes directes des éleveurs, circuit vétérinaires et pharmacies). Il affiche ainsi l’une de ses meilleures progressions des 4 dernières années, bien supérieure à l’inflation, et au commerce spécialisé dans son ensemble.

Cette performance est d’autant plus remarquable que, dans le même temps, le nombre d’animaux de compagnie en France n’a augmenté que de 0,5 % en moyenne par an. La croissance du marché tient, pour beaucoup, à un attachement de plus en plus fort des propriétaires à leur animal, nourrissant une montée en gamme et une « premiumisation » de l’offre. Les acteurs du petfood en particulier multiplient les nouveautés, surfant sur la vague santé et naturelle.

Rebond de plusieurs familles

Les segments du chat et du chien restent les principaux moteurs de croissance du marché. Le chat connaît un véritable succès qui ne se dément pas d’année en année. C’est l’espèce qui a vu sa population le plus augmenter sur la dernière décennie.

Quant au chien, il est de nouveau à l’honneur dans les foyers français. Pour la première fois depuis longtemps, sa population est en hausse. Ce renouveau démographique a permis une accélération des ventes dans tous univers, petfood comme accessoires.

La bonne nouvelle est également venue du marché des petits mammifères qui a stoppé sa décrue en 2018. Même rebond pour le rayon de la basse-cour qui retrouve des couleurs, après un décrochage inattendu en 2017.

Le e-commerce et les animaleries en conquête

Une fois de plus, la progression des ventes s’est faite essentiellement avec Internet, en hausse de 19 %, et les réseaux d’animaleries. Très agressives sur le plan des ouvertures et le développement de leurs MDD, ces enseignes s’imposent peu à peu dans le paysage de la distribution.
Mais dans un univers déjà très concurrentiel, de nouveaux entrants s’appuient sur la dimension de plus en plus décorative et mode des produits pour animaux pour investir le marché. Après Ikea en 2017, Maison du Monde a commercialisé sa première gamme pour chats et chiens en octobre 2018. En novembre 2018, c’est au tour de H&M de proposer une collection capsule de vêtements pour chiens signée Moschino x H&M. Le marché de l’animal attise toutes les convoitises…

  • Quels segments / quels circuits sont les plus dynamiques ?
  • Quelles sont les grandes ruptures qui redessinent les modes de consommation ?

L’étude que nous vous proposons vous éclairera dans l’évolution de votre marché et vous fournira les clés pour anticiper les tendances de demain.

Chiffre clé

12 % des ventes de produits pour animaux se font désormais sur Internet contre à peine 4 % en 2013.

PANEL DISTRIBUTEUR

Cette étude présente de manière détaillée les données de ventes TTC de plus de 100 catégories de produits avec une rétrospective sur les 5 dernières années. Les résultats sont issus du panel distributeurs exclusif Prom’animal pour les circuits des GSA, GSB, LISAS, jardineries et animaleries et de données du panel Nielsen pour les GSA.

  • Suivez les performances de ce marché
  • Analysez les tendances qui drivent la consommation de vos produits
  • Comparez vos ventes avec celles des différents circuits de distribution

Une méthodologie exclusive

Cette étude a été réalisée à partir :

  • D’une analyse des données de ventes issues du Panel Distributeurs exclusif de Prom’animal
  • De 17 entretiens qualitatifs menés auprès des professionnels de la filière (distributeurs, fabricants, grossistes…)

​En partenariat avec

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies Patient-Centric et Beyond-the-pill de la Pharma et des…

Créer de la valeur grâce à des solutions intégrées : un impératif pour les industries de santé

Octobre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Logistique urbaine : enjeux et opportunités de croissance

Premier et dernier kilomètre, « dernier mètre », prestations logistiques mutualisées… de nouveaux marchés à capter

Octobre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le nouveau visage de l’après-vente automobile

Transition du parc roulant, montée du e-commerce, maintenance prédictive, … quels sont les prochains modèles de l’aftermarket ?

Octobre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le marché français de la santé et du bien-être au naturel

Phytothérapie, aromathérapie, probiotiques, homéopathie… Dynamique et perspectives du marché du selfcare au naturel

Septembre 2019

Découvrir