Leclerc, Intermarché, Système U face aux groupes intégrés de la grande distribution

Leclerc, Intermarché, Système U face aux groupes intégrés de la grande distribution

Clés du succès, performances comparées et perspectives

À partir de 2 950 € HT

Publiée en décembre 2012

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en décembre 2012
155 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Cécile DESCLOS

Expert du secteur
Distribution

Les indépendants de la grande distribution alimentaire ont trouvé l’équation gagnante dans un secteur en mutation

Dominée par le modèle hypermarché depuis les années 70, la distribution alimentaire subit de profondes mutations. Le consommateur en quête de temps et de pouvoir d’achat réduit le temps et le budget consacré aux courses alimentaires. Les supermarchés et le drive constituent les formats gagnants. Dans ce contexte, les indépendants Leclerc, Système U et Intermarché tirent profit de leur parc de magasins orienté vers le supermarché et le petit hypermarché (moins de 6500 m²). Patrons de leur magasin, les indépendants ont rapidement pris la mesure du succès du drive et investi dans le nouveau service de retrait en magasin des courses réalisées en ligne. Depuis deux ans, les indépendants ont aussi beaucoup investi dans la baisse des prix emmenée par Leclerc, qui a conservé le prix bas comme étendard. Résultat : sur les quatre dernières années les indépendants de la distribution alimentaire ont vu leur part de marché progresser de 4,5 points sur l’alimentaire quand les groupes intégrés Carrefour, Auchan, Casino et Cora voyaient leur parts de marché reculer de 0,5 point. Les distributeurs indépendants ont trusté la croissance du chiffre d’affaires du secteur (+ 7,5% pour les indépendants quand les intégrés reculent de 1% en 2011). Géants de la distribution internationale, Carrefour et Casino sont désormais des groupes aux organisations complexes, au sein desquelles la logique financière globale prend le pas sur l’agilité locale du commerce. Plus ancrées localement, les enseignes Auchan et Cora souffrent surtout d’un parc de magasins orienté vers les très grands hypermarchés, format un peu délaissé par les consommateurs.

Les indépendants jouent sur leur ancrage local et capitalisent sur leurs marques

La crise économique n’a pas réduit la recherche de sens du consommateur qui oriente ses achats sur les produits alimentaires locaux. Malgré un gel des volumes, l’alimentaire résiste en valeur sur 2012. Le mouvement de recentrage sur les produits alimentaires produits localement, très fort sur les produits frais, motive donc les consommateurs à se tourner vers des enseignes qui offrent une plus grande latitude de sourcing aux magasins. Motivée par une volonté de réassurance sur la provenance des produits, de limitation des transports de marchandise et de préservation d’emplois locaux ou régionaux, cette tendance de fond profite avant tout aux indépendants de la distribution alimentaire. Système U a fait du produit localement son axe fort de communication. Intermarché a renforcé ses partenariats avec les producteurs et PME avec ce même objectif. Leclerc, Système U et Intermarché ont depuis longtemps investi sur leurs gammes de produits à marques distributeurs. Les marques Repères, U et les différentes signatures spécialisées d’Intermarché sont désormais bien ancrées dans les habitudes de consommation de leurs clients. Elles fidélisent sur les différents formats des enseignes (hypermarché, supermarché, proximité et drive) et contribuent avec les promotions à une image prix attractive.

Pour aller plus loin : le sur-mesure !

Eurostaf/Les Echos Etudes peut aussi vous proposer un observatoire sur-mesure sur les réseaux d’enseignes indépendantes et franchisées du secteur de la distribution alimentaire et spécialisée pour :
  • Disposer d’un outil de veille sur son réseau (par société, par magasin), sur ses concurrents (nationalement ou localement) ou sur ses clients
  • Se benchmarker par rapport à ses concurrents et à la norme du secteur
  • Connaître les performances financières et commerciales des réseaux par magasin et par enseigne : palmarès et comparaisons
  • Elaborer son plan de de développement selon différents critères (indicateurs géographiques, performances commerciales, ratios financiers,…) : études d’implantation (performances des concurrents sur la région avant de décider d’implanter un nouveau magasin), prospection de nouveaux adhérents, conquête de nouveaux clients
  • Bénéficier de l’analyse des experts d’Eurostaf/Les Echos Etudes Pour plus d’informations et pour un devis contacter : Cécile Desclos cdesclos@lesechos.fr 01 49 53 89 16 ou Service Client commercial@eurostaf.fr 01 49 53 63 00

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les nouveaux enjeux de la promotion immobilière

Evolution des usages, nouvelles technologies et défis énergétiques transforment les attentes du marché

Décembre 2018

Découvrir

Nouveauté
Les Echos Études

La gestion de patrimoine et de fortune

Perspectives d’évolution du contexte concurrentiel et modèles gagnants de demain

Décembre 2018

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

La révolution annoncée de l'intelligence artificielle en santé

Décembre 2018

Découvrir

Nouveauté
Les Echos Études

Le marché des véhicules autonomes

Comment le déploiement à grande échelle des voitures sans chauffeur va bouleverser l'industrie automobile et des services ?

Décembre 2018

Découvrir