L’intelligence artificielle dans le secteur financier

L’intelligence artificielle dans le secteur financier

Comment les banques et les assurances peuvent-elles tirer profit des progrès de l’IA ?

À partir de 3 150 € HT

Publiée en septembre 2017

Fiche technique

Tarif

À partir de 3 150 € HT


Redigée en français
Publiée en septembre 2017
160 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Hélène MEZIANI

Une étude pour :

  • Identifier les domaines d’application des technologies de l’IA : relation client, cybersécurité, trading…
  • Connaître les principaux enjeux liés à l’intelligence artificielle : conséquences éthiques et juridiques, impacts sociaux, etc.
  • Comprendre comment tirer des bénéfices de l’intelligence artificielle en l’intégrant à son organisation

L’intelligence artificielle : le secteur financier a beaucoup à y gagner 

« L’intelligence artificielle, à la différence de l’analytics et du Big Data, permet de suppléer ou d’imiter les fonctions de l’intelligence humaine » expliquait Flora Fisher, chargée de programme de recherche au CIGREF lors du colloque organisé par la CSNP à l’Assemblée nationale en février 2017. Ainsi, entre remplacement des salariés pour certaines tâches et « augmentation » de leurs capacités pour d’autres, l’IA modifie et continuera à modifier le fonctionnement des entreprises au cours des prochaines années. Un constat particulièrement flagrant dans le secteur financier où chatbots, assistants aux forces de vente ou aux services de conformité, robo advisors et autres algorithmes de trading bouleversent déjà l’organisation du travail. Mais ces nouvelles technologies sont aussi sources de nouvelles opportunités. D’optimisation des coûts d’une part, avec l’accélération de la baisse des effectifs, et de développement commercial d’autre part en améliorant la prospection, l’expérience et la connaissance client et, in fine, la rétention de ces derniers.

Reste pour les acteurs de la banque et de l’assurance à intelligemment intégrer l’IA dans leur organisation pour en tirer profit.

Intégrer l’IA à son organisation : plus facile à dire qu’à faire ? 

La construction d’un projet d’intelligence artificielle nécessite de lourds investissements financiers ainsi qu’en formation, acquisition et maintien des compétences. Et les acteurs font face à de nombreux écueils ; ils doivent donc porter attention à quatre points clés :

  • Le développement de la connaissance de l’IA en interne afin de diminuer les réticences, identifier les compétences clés et éventuellement s’appuyer sur ses propres ressources ;
  • L’identification des applications métiers pour choisir les bonnes technologies ;
  • L’adaptation de l’organisation, avec en particulier la problématique du « Make or Buy » en fonction des besoins et des solutions technologiques choisies et la recherche du bon partenaire ;
  • L’accompagnement au changement pour pallier les freins sécuritaires, technologiques, culturels et organisationnels.

Les dernières études

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Le marché français des batteries pour le stockage stationnaire d’élec…

Stockage centralisé et décentralisé, quel potentiel ?

Octobre 2018

Découvrir

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Le marché français du coworking et du coliving

De nouvelles perspectives pour l’industrie immobilière et les opérateurs touristiques

Octobre 2018

Découvrir

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Les services en pharmacie d'officine

Axes de diversification et modèles économiques des services : quelles perspectives pour la pharmacie française ?

Septembre 2018

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies phygitales dans la distribution automobile

Web-to-store, concession 2.0, parcours d’achat 100% en ligne… comment le digital transforme la distribution automobile ?

Août 2018

Découvrir