La distribution des produits alimentaires bio en France

La distribution des produits alimentaires bio en France

Quelles perspectives et quelle redistribution des cartes pour les différents circuits et enseignes dans un contexte de forte croissance du marché ?

À partir de 2 950 € HT

Publiée en juin 2018

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en juin 2018
200 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Cécile DESCLOS

Une étude pour 

  • Evaluer le potentiel de développement du marché des produits biologiques alimentaires au global et par circuit (GMS, GSS, vente directe…) à l’horizon 2020/2025
  • Analyser les différents acteurs présents sur le marché : leur positionnement sur le marché, leurs forces et leurs faiblesses, leurs ambitions stratégiques
  • Anticiper la transformation du paysage de la distribution des produits bio et ses enjeux pour les différents acteurs

Un marché toujours très bien orienté avec des perspectives prometteuses compte tenu de l’engouement des français pour le bio

En 2017, la croissance exceptionnelle du marché des produits alimentaires biologiques se poursuit. En dix ans, celui-ci est passé de 2,1 Mrd € à 7,9 Mrd € (estimations 2017 de l’Agence Bio, Hors RHD). La forte croissance du bio traduit les nouveaux comportements de consommation des français qui se renforcent au gré des scandales alimentaires. Le consommateur penche pour une consommation plus saine, plus écologique, plus éthique. Face à des défis environnementaux de plus en plus prégnants, les français veulent de plus en plus « moraliser » leur consommation : consommer moins, consommer autrement, consommer responsable. La consommation bio s’ancre donc dans les habitudes des français et concerne désormais l’ensemble de la population, quel que soit l’âge ou la catégorie socio-professionnelle. Dans ce contexte, le marché continue à attiser les convoitises des acteurs avec à la clé des ouvertures de points de vente pour mailler le territoire, l’arrivée de nouveaux concepts et enseignes, le rachat de réseaux. Les deux circuits majeurs qui s’affrontent, la grande distribution et les magasins spécialisés bio, cherchent à consolider leurs positions pour capter la croissance du marché.

La grande distribution gagne des points de part de marché

Ces deux dernières années, la grande distribution a gagné des points de part de marché, en particulier avec ses formats de proximité et son circuit drive. Les enseignes généralistes ont développé de façon importante leur offre en produits bio, en misant sur les marques distributeurs afin de proposer des produits plus accessibles en termes de prix. Parallèlement au développement de l’offre bio dans le circuit généraliste, les grands acteurs de la GMS ont pris de multiples initiatives pour se positionner sur le circuit spécialisé. Ainsi Leclerc a annoncé en début d’année 2018 le lancement de sa propre enseigne spécialisée bio, Auchan a ouvert son premier Auchan Bio en novembre 2017, Carrefour a relancé le développement de son enseigne Carrefour Bio, Les Mousquetaires ont pris une participation dans l’enseigne Les Comptoirs de la Bio et le groupe Casino teste de nouveaux concepts autour du bio (Franprix Noé, Un tour au jardin). Autant d’annonces qui révèlent la volonté de la grande distribution d’être présente sur tous les fronts de la distribution du bio, et de s’imposer sur ce marché porteur.

Le réseau spécialisé a ses propres cartes à jouer

Les magasins spécialisés profitent également de la croissance du marché et étendent leur parc de magasins. Pour résister à une concurrence qui devient de plus en plus forte, il leur est nécessaire de se différencier des enseignes généralistes. Assortiment pointu, offre exclusive, conseils en magasins, animations, ces enseignes doivent se démarquer afin de justifier leur positionnement prix toujours plus élevé et recruter de nouveaux clients.

Des enjeux de taille pour l’ensemble des acteurs

Enfin, les circuits de distribution du bio doivent faire face à des enjeux importants : comment sécuriser leur approvisionnement alors que la demande progresse plus vite que l’offre, comment rendre l’offre accessible au plus grand nombre sans renier les fondamentaux du bio, comment répondre aux nouvelles attentes du consommateur (e-commerce, services…).  Pour répondre à ces enjeux, chaque circuit dispose de ses propres atouts qui participent à la construction d’un nouveau paysage de la distribution des produits bio en France.

Les plus de l'étude 

  • Les chiffres clés du marché au global et par circuit
  • Un panorama des forces en présence et des problématiques qui sous-tendent les stratégies des acteurs
  • 36 monographies détaillées d’enseignes présentes sur le marché
  • Le décryptage de la reconfiguration du jeu concurrentiel

Le chiffre clé 

+ 18%

Croissance moyenne des 10 principales enseignes spécialisées bio en 2017

Source : Les Echos Etudes

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies phygitales dans la distribution automobile

Web-to-store, concession 2.0, parcours d’achat 100% en ligne… comment le digital transforme la distribution automobile ?

Juillet 2018

Découvrir

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Le marché et la distribution des médicaments d’automédication

Quels leviers de croissance à l’horizon 2022 ?

Juin 2018

Découvrir

NOUVEAUTE
Les Echos Études

La distribution des produits alimentaires bio en France

Quelles perspectives et quelle redistribution des cartes pour les différents circuits et enseignes dans un contexte de forte croissance du marché ?

Juin 2018

Découvrir

Nouveauté
Les Echos Études

La banque de détail face au digital

Quelles évolutions de la distribution de produits bancaires grand public dans un environnement digitalisé et plus concurrentiel ?

Juin 2018

Découvrir