Les leviers de croissance de la restauration rapide en France

Les leviers de croissance de la restauration rapide en France

Concepts prometteurs, services innovants, emplacements stratégiques

À partir de 2 550 € HT

Publiée en décembre 2019

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 550 € HT


Redigée en français
Publiée en décembre 2019
150 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Cécile DESCLOS

Une étude pour :

  • Dresser un panorama des concepts les plus prometteurs ;
  • Evaluer le potentiel des différents emplacements : zones de transit (gares, aéroports, autoroutes), centres commerciaux, foods halls/foods courts,
    « eat-in-store »…  
  • Analyser les services incontournables (livraison de repas, digital…) et ceux de demain
  • Cartographier les forces en présence et les « nouveaux » entrants

LA RESTAURATION RAPIDE DEFEND SA « PLACE AU SOLEIL »

Un secteur prolifique en matière de nouveaux concepts et services : un leitmotiv, coller aux mutations sociétales

La restauration rapide défend bien son statut de locomotive de la restauration commerciale dans l’Hexagone. Portée d’abord par l’évolution des modes de consommation en conjuguant le facteur temps et le nomadisme alimentaire (pause-déjeuner raccourcie, déstructuration des repas et fragmentation des prises alimentaires,…) et par des arbitrages budgétaires favorables à son ticket moyen plus abordable que la restauration assise. Mais également par sa capacité à se réinventer au travers d’une profusion de nouveaux concepts, lui permettant d’ajouter d’autres cordes à son arc : montée en gamme de l’offre, diversification des influences culinaires.... Elle intègre également les nouvelles exigences du consommateur pour des alternatives saines (essor du fast casual, du healthy food) sans pour autant renier le plaisir gustatif cher au consommateur français. A côté de ces tendances acquises, le secteur doit relever d’autres défis liés aux mutations sociétales en cours qui nourrissent de nouvelles attentes : la transition environnementale et la consommation responsable des consommateurs, la révolution numérique avec des consommateurs ultra-connectés en demande d’un parcours client digitalisé, les nouvelles organisations du travail et l’essor du coworking…. Le digital a notamment propulsé le marché de la livraison de repas, nouvel eldorado du secteur.

Des emplacements à potentiel, une concurrence protéiforme

En parallèle, des réservoirs de croissance existent côté emplacements physiques pour la restauration. Le commerce (au sein duquel s’intègre l’offre restauration) d’itinéraire est désormais le paradigme dominant, le consommateur rationalisant son espace de mobilité commerciale en fonction des lieux qui structurent sa journée : la démarche « aller vers le chaland/convive » se substitue de plus en plus à « faire venir ». Les grands chantiers de rénovation, d’agrandissement ou de créations de zones de flux (centres commerciaux, gares, aéroports…), l’essor des foods halls mais aussi les grands projets mixtes urbains mêlant logements, bureaux et commerces sont autant d’opportunités à saisir.
Enfin, le champ concurrentiel est de plus en plus ouvert. L’explosion de la livraison de repas a entraîné l’évolution des business models. Les restaurants « virtuels » sans murs ont fait leur apparition. D’abord selon un modèle dit « full stack » où les acteurs intègrent l’ensemble de la chaîne de valeur avec des startups comme Nestor, FoodChéri, Popchef, Frichti ; plus récemment, ce sont les cuisines fantôme (Taster, Dark Kitchen) qui émergent dans l’hexagone en s’appuyant sur les plateformes de livraison (Deliveroo, UberEats…). Les agrégateurs eux-mêmes font évoluer leur modèle : UberEats a lancé, en partenariat avec Côté Sushi, Maison Poké, une chaîne de restaurants virtuels tandis que Deliveroo mise sur son concept de cuisines partagées (cloud kitchens). De leur côté, les enseignes de la grande distribution, à la recherche de relais de croissance, cherchent également à se faire une place en restauration d’autant que celle-ci permet d’intégrer de l’expérientiel dans leur proposition de valeur. La restauration en magasin (eat-in-store) prend de l’ampleur dans les magasins de quartier en centre-ville mais aussi dans les hypermarchés de périphérie.

Notre étude décrypte les mutations en cours et les tendances qui font bouger les lignes de la restauration rapide. Elle permet d’évaluer le potentiel de croissance du secteur en termes de concepts prometteurs (établis et émergents), de services innovants et d’emplacements stratégiques.

Les "+" de l'étude

  • Une mise en miroir des mutations sociétales avec les orientations de l’offre en termes de concepts, services et emplacements
  • Des business cases sur des acteurs clés qui font bouger les lignes de la restauration rapide
  • Une cartographie des forces en présence et du champ concurrentiel du secteur
  • Une approche prospective pour évaluer le potentiel de croissance du secteur en termes de concepts prometteurs, de services innovants et d’emplacements stratégiques.

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

L'observatoire des enseignes de pharmacies

Services, MDD, approche phygitale, expansion géographique… : comment les enseignes transforment le réseau officinal français

Mars 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les nouveaux modèles du facility management

Digitalisation des services immobiliers et nouveaux environnements de travail redessinent les perspectives du secteur

Mars 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le renouveau du logement étudiant en France

Quel est le potentiel des nouveaux concepts d'hébergements pour jeunes actifs et étudiants ?

Mars 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies Patient-Centric et Beyond-the-pill de la Pharma et des…

Créer de la valeur grâce à des solutions intégrées : un impératif pour les industries de santé

Février 2020

Découvrir