Plates-formes santé et réseaux de soins conventionnés

Plates-formes santé et réseaux de soins conventionnés

Nouvelles orientations stratégiques et perspectives à l'horizon 2020

À partir de 2 950 € HT

Publiée en janvier 2017

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en janvier 2017
200 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Hélène CHARRONDIERE

Une étude pour

  • Analyser le poids réel des plates-formes et des réseaux de professionnels de santé dans le financement et l’organisation des soins
  • Disposer de tous les chiffres clés de leurs activités
  • Appréhender leur stratégie de développement et leurs perspectives d’évolution

Les 13 plates-formes de services et réseaux de soins analysés dans cette étude :

  • Spécialistes du tiers payant : Almérys, CETIP et Viamédis
  • Plates-formes généralistes : Actil, Carrés Bleus, Equasanté, Carte Blanche Partenaires,  Itelis, Santéclair et Terciane
  • Les réseaux de soins conventionnés : Istya, Kalivia et Sévéane

Chiffres clés

48 millions
Le nombre minimum de bénéficiaires potentiels
des réseaux de soins conventionnés
17 000
Le nombre minimum de professionnels de santé
conventionnés dans les réseaux de soins

Les plates-formes de services santé et les réseaux de soins conventionnés suscitent une opposition croissante parmi certains professionnels de santé...

L’opposition aux réseaux de soins conventionnés n’a jamais été aussi vive et a pris ces derniers mois un tour plus politique. A cela plusieurs raisons : les pressions croissantes sur les tarifs pratiqués par certains professionnels de santé (audioprothésistes et chirurgiens-dentistes notamment), l’augmentation tendancielle du reste à charge pour les soins de ville et les assurés hors ALD, et le renouvellement de certains réseaux en 2015 et 2016 qui s’est traduit par une hausse du nombre de professionnels sélectionnés. Enfin citons plusieurs initiatives récentes comme le lancement par Kalivia de son premier réseau dentaire, la création du réseau en ligne e-optistya par Istya ou le lancement par Santéclair de son réseau hospitalier conventionné en chirurgie orthopédique. Autant d’évolutions qui permettent aux plates-formes de services et aux organismes complémentaires de renforcer leur pouvoir de négociation à l’égard des professionnels de santé, traditionnellement très attachés à leur indépendance et à leur liberté tarifaire. 

... Une opposition qui n’empêche toutefois pas les plates-formes de poursuivre leur développement, à travers notamment la diversification de leurs activités

Initialement centrées sur l’analyse de devis et la création de réseaux conventionnés de professionnels de santé, essentiellement en optique, audiologie, dentisterie et médecines douces, la plupart des plates-formes de services santé se diversifient progressivement en élargissant leurs activités et leurs domaines d’intervention. Tout en restant en ligne avec leur mission première : permettre aux complémentaires santé d’optimiser leur politique de gestion du risque et limiter le reste à charge pour leurs assurés. Dans un environnement réglementaire particulièrement contraint, deux orientations s’affirment : la régulation des dépenses hospitalières d’une part (orientation dans le choix d’un établissement, aide à la négociation sur les dépassements d’honoraires), et le développement de programmes d’accompagnement et de prévention santé d’autre part. 

Méthodologie de l’étude

Cette étude qualitative a été réalisée à partir de recherches documentaires approfondies et d’une quinzaine d’entretiens menés auprès de responsables de plates-formes de services, de réseaux de soins conventionnés et de complémentaires santé. Elle a été réalisée par Florence Thesmar et Olivier Milcamps, consultants seniors spécialisés dans le secteur de la santé et de l’assurance. Olivier Milcamps a notamment occupé pendant plus de onze ans le poste de Responsable Innovation et Partenariat au sein de la Direction générale déléguée Santé de Covéa. A ce titre, il a contribué à la création de Santéclair en 2002.

Les dernières études

Nouveauté
Les Echos Études

La distribution pharmaceutique en Europe

Globalisation des organisations et transformation digital : les nouveau défis des grossistes répartiteurs et des pharmaciens d'officine

Février 2017

Découvrir

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Le marché des véhicules d'occasion

Les réseaux professionnels à la conquête du circuit C2C : nouvelles offres et nouveaux modèles économiques

Février 2017

Découvrir

Nouveauté
Les Echos Études

Assurance et digital

Quel modèle économique et quelles stratégies pour s’adapter à la digitalisation de l’économie ?

Février 2017

Découvrir

Nouveauté
Les Echos Études

Les nouveaux défis du secteur des EHPAD

Quelles stratégies de croissance dans un contexte de réforme de la tarification et de gel des autorisations ?

Février 2017

Découvrir