Cette combinaison n'existe pas.


Une étude pour :

  • Mieux appréhender les enjeux des différents intervenants du marché et les rapports de force entre les acteurs
  • Décrypter l’impact des nouveaux modes de consommation (partage, abonnement, etc.) sur l’offre
  • Connaître les principales innovations des acteurs en France et à l’international
  • Identifier les stratégies gagnantes pour les acteurs du crédit à la consommation

La production de crédits à la consommation atteint des sommets

Le marché français du crédit à la consommation progresse à un rythme soutenu depuis plusieurs années. Si bien que la production s’approche désormais du pic historique de 2008 et surperforme largement la croissance du PIB. Cette dynamique est alimentée, côté demande, par la reprise de la consommation et par le faible coût des crédits. Côté offre, le crédit à la consommation constitue un important relai de rentabilité pour les établissements de crédit et permet aux distributeurs de dynamiser leur volume d’affaires. Les bonnes performances du marché automobile, en particulier d’occasion, sont en grande partie responsables du dynamisme de la production de crédit mais les autres segments enregistrent également des taux de croissance élevés (+3,6% en 2017 pour les crédits affectés à l’amélioration de l’habitat et aux biens d’équipement du foyer, +18,7% pour la location avec option d’achat de biens hors automobiles et bateaux de plaisance). Par ailleurs, la location, qui s’est d’abord développée sur le segment des automobiles neuves, s’étend désormais aux véhicules d’occasion ainsi qu’à d’autres types de biens.

L' offre doit s’adapter aux nouvelles tendances de consommation et aux évolutions de la société

Les bonnes performances des offres locatives masquent en partie le tassement de la croissance de la production de certains types de crédit classique, à l’instar du crédit affecté pour les véhicules neufs, du crédit renouvelable ou du crédit personnel. Le marché doit aujourd’hui s’adapter à l’évolution des habitudes des consommateurs. Economie On demand, plateformes de partage, offres sur abonnement : les nouveaux modes de consommation pèsent de plus en plus sur la dynamique de la consommation et in fine sur la production de crédits.

Mais certaines de ces tendances peuvent également représenter de nouvelles opportunités pour les acteurs du crédit. Ainsi la location, qui s’est d’abord développée sur le segment des automobiles neuves, s’étend désormais aux véhicules d’occasion ainsi qu’à d’autres types de biens (mobilier, électroménager, produits électroniques, etc.). Les acteurs doivent également s’adapter au maintien à haut niveau du taux de chômage et au développement de l’emploi non salarié pour faciliter l’accès au crédit, par exemple en faisant évoluer leurs méthodes de scoring grâce à l’intégration de données extra-financières.

Au-delà de l’évolution de l’offre, la distribution, par les commerçants, e-commerçants ou directement par les établissements de crédit, doit être améliorée pour correspondre aux attentes des clients. Pour cela, les acteurs peuvent notamment s’appuyer sur les initiatives du secteur du paiement qui travaillent sur l’amélioration de l’expérience client et sur des parcours « sans accrocs ».

Quelles perspectives à l’horizon 2023 ?

A court et moyen terme, plusieurs questions restent ouvertes pour les différents types d’acteurs du marché :

  • Quelle dynamique future du marché du crédit à la consommation ? Quels types d’offres seront les plus performantes ? Quelle place pour le modèle participatif ?
  • Quels acteurs parviendront à tirer leur épingle du jeu ? Qui parviendra à conserver la maîtrise de la relation client ?

 

Les + de l’étude :

  • L' analyse des nouvelles tendances de consommation et de leur impact sur le marché du crédit à la consommation (dynamique selon les segments, nouveaux besoins…).
  • Le panorama des principales innovations des acteurs du crédit à la consommation en France et à l’international.
  • La cartographie des différents acteurs et l’analyse de leurs enjeux pour comprendre les besoins, les stratégies et les rapports de force.
  • L' anticipation des futures évolutions du marché français.




Contact

 Une question?

 Nous sommes là pour vous aider!

JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER                     


     
             




NOTRE CONSULTANT
Hélène MEZIANI

FICHE TECHNIQUE

TARIF
A partir de 2950 € H.T


Rédigée en français
Décembre 2018
180 pages


 

NEWSLETTER


Partager sur les réseaux sociaux






1. Le marché français du crédit à la consommation

1.1 Les déterminants de l’activité

  • L’environnement macroéconomique et financier : évolution des taux, consommation des ménages, taux de chômage, emploi non salarié, etc.
  • Les évolutions réglementaires
  • L’impact des nouvelles tendances de consommation sur le marché du crédit : économie on demand, essor des abonnements, paiement invisible, développement des modèles participatifs, etc.

1.2 La dynamique du marché

  • L’évolution des principaux indicateurs par segment : encours, production, taux d’intérêt, etc.
  • Les nouvelles tendances du marché : essor de la location, élargissement des formules de paiement fractionné, etc.

2. L' écosystème du crédit à la consommation : quels rôles et quels besoins ?

Établissements de crédit (filiales bancaires, filiales de distributeurs et néobanques), commerçants et e-commerçants, acteurs du paiement en magasin et en ligne, assureurs, plateformes de gestion des finances personnelles : caractéristiques, enjeux et stratégies dans le crédit à la consommation

3. Les stratégies gagnantes pour réinventer le crédit à la consommation et sa distribution : initiatives en France et à l’international

3.1 Repousser les frontières du crédit à la consommation : partenariats sur de nouveaux marchés, élargissement de l’offre de location avec ou sans option d’achat à de nouveaux produits, etc.

3.2 Améliorer l’accès au crédit à la consommation

3.3 Fluidifier la souscription et renforcer la relation client

4. Les perspectives du marché français du crédit à la consommation à l’horizon 2023

4.1 Quelle dynamique de l’activité à moyen terme ?

4.2 Quelle place pour les offres locatives ? Avantages et inconvénients selon les segments

4.3 Quel développement pour le P2P Lending ?

4.4 Quelles conséquences des évolutions récentes du marché (open banking, nouveaux entrants, essor des offres locatives, etc.) sur le développement de l’activité des différents acteurs et sur leur maîtrise de la relation client ?





Contact

 Une question?

 Nous sommes là pour vous aider!

JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER                     


     
             




NOTRE CONSULTANT
Hélène MEZIANI

FICHE TECHNIQUE

TARIF
A partir de 2950 € H.T


Rédigée en français
Décembre 2018
180 pages


 

NEWSLETTER


Partager sur les réseaux sociaux






FOCUS SUR DE NOMBREUSES ÉTUDES DE CAS
 

  • Affirm
  • Carrefour Banque
  • Casino
  • Credit Agricole Consumer Finance
  • Dave
  • Financo
  • Finfrog
  • Franfinance
  • Ikea
  • La Banque Postale Financement
  • Maison de la Literie
  • Move & Rent
  • Numbrs
  • Oney
  • Orange Bank
  • Sofinco
  • Yelloan
  • Younited Credit
  • Etc....




Contact

 Une question?

 Nous sommes là pour vous aider!

JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER                     


     
             




NOTRE CONSULTANT
Hélène MEZIANI

FICHE TECHNIQUE

TARIF
A partir de 2950 € H.T


Rédigée en français
Décembre 2018
180 pages


 

NEWSLETTER


Partager sur les réseaux sociaux






Articles vus récemment