Fiche technique
  • À partir de 1 550 €
  • Rédigée en français
  • Publiée en Novembre 2011
  • 94 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Biens de consommation

Cécile GILLET
Tel : 01.49.53.66.03



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le marché et la distribution de chaussures en France

Retour gagnant des chaînes de boutiques, montée en puissance des spécialistes de l’habillement, boom du e-commerce

Une étude de marché pour :
  • Disposer de tous les chiffres clés du marché par circuit de distribution et par cible de clientèle
  • Comprendre les tendances de consommation et identifier les comportements d’achat
  • Comparer les positions concurrentielles des principaux groupes et enseignes
  • Appréhender le boom du e-commerce à l’heure où les ouvertures de sites marchands se multiplient
  • Analyser les stratégies des enseignes (offre produit, stratégie prix, développement du réseau commercial, Internet marchand)
  • Evaluer les perspectives de croissance du marché à horizon 2015

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Le marché français de la chaussure continue sa progression
En 2011, le marché connaîtra une nouvelle année de croissance, confirmant le rebond de 2010
En 2010, le marché français de la chaussure a progressé de 2,6 %, soit un net rebond après deux années de recul sous l’effet de la crise. Les six premiers mois de 2011 confirment cette reprise et augurent d’une nouvelle année de croissance en raison de :
  • L’appétence de la clientèle, les Français comptant parmi les plus gros consommateurs de chaussures au monde ;
  • La hausse du prix moyen depuis 2007 ;
  • La résistance de la consommation de chaussures dans le contexte actuel de tension sur le pouvoir d’achat.

Une concurrence exacerbée entre les circuits de distribution
Les GSS et les magasins de sport restent leader mais perdent des parts de marché
Les GSS et les magasins de sport sont les deux premiers circuits de distribution. Toutefois, depuis 2005, trois circuits concurrents gagnent des parts de marché :
  • Les chaînes de boutiques (centres-villes et centres commerciaux), tirées par la reprise des ouvertures, le renouvellement des concepts, la montée en puissance du segment ville et la montée en gamme de certaines enseignes ;
  • Les enseignes d’habillement qui étoffent leur offre chaussures (cf. Zara, Mango, Gap…) ;
  • Internet dont le chiffre d’affaires a explosé.

Les enseignes spécialisées poursuivent l’optimisation de leur réseau physique…
Les enjeux : accroître la rentabilité des réseaux et conquérir de nouvelles zones de chalandise
L’optimisation des réseaux de distribution a constitué la priorité des dernières années. Parallèlement, les enseignes déjà bien implantées sur leurs zones historiques souhaitent désormais conquérir de nouvelles zones de chalandise et testent de nouveaux formats. Les enseignes de périphérie de Vivarte entendent s’implanter en centre-ville et Gémo (groupe Eram) fait de son développement dans les petites villes une priorité. A contrario, les enseignes de centre-ville s’essaient à la périphérie. En septembre 2011, Eram a ainsi ouvert pour la première fois une boutique de 250 m² dans un parc d’activités commerciales.

… et essaient de rattraper leur retard sur les pure players dans l’Internet marchand
les sites marchands se multiplient sur fond d’explosion des ventes

Les ventes en ligne ont explosé depuis 2005 sous l’impulsion des pure players (Spartoo, Sarenza et, plus récemment, Zalando …). Le marché attire désormais de nouveaux acteurs : spécialistes de l’Internet (cf. lancement de Javari par Amazon, Rue du Commerce, Pixmania), de la VPC (Shoestyle par La Redoute) et enseignes de mode (cf. Zara). A quelques exceptions (cf. Desmazières), les enseignes traditionnelles accusent un retard important. Nombre d’entre elles entendent aujourd’hui le combler comme l’illustrent les nombreux lancements de sites marchands depuis 2009 (Eram, Minelli, Chaussea, La Halle …). Toutefois, la concurrence est très forte (près de 500 sites marchands proposent des chaussures) et un écrémage paraît inéluctable.